Sylvain Séchi (Cyanide) – Blood Bowl 2

Sylvain Séchi (Cyanide) - Blood Bowl 2

Interview réalisée pour RPG France

Blood Bowl, adaptation de la licence Games Workshop et développé par Cyanide, s’était écoulé à plus d’un million d’exemplaires, toutes éditions confondues. Alors que le second opus se dévoile peu à peu, Sylvain Séchi (Chef de projet), Gauthier Brunet (Lead Game Designer) et Eleonore Ronnaud (Assistante de Production) nous en parlent davantage à l’occasion de la présentation du line-up de Focus. Leurs trois réponses seront mêlées par soucis de clarté.

.

Le match présenté en démo oppose les nains aux skavens. Petits tous les deux, ils n’ont pourtant pas les mêmes atouts. Robustesse contre agilité, qui sera le vainqueur ?

.

Salut !
Salut ! T’es tout seul ? Ça va être intime…

Parfait ! Coquin… (rires) Alors, est-ce que tu peux me parler un peu de cette fameuse campagne PvE ?
Tout à fait ! La campagne PvE, c’est typiquement là où on a essayé d’amener le côté RPG à Blood Bowl, surtout au niveau de la narration ; on n’en avait pas du tout dans le 1. On était avec les scénaristes de Games Workshop et on a beaucoup travaillé en collaboration avec eux.

On a une campagne hyper narrative, et pour le coup, on s’est inspirés de ce qui se fait dans le jeu de rôle. Le tuto est intégré dans la campagne, où tu commences avec une version des règles hyper-limitée, qui va s’améliorer petit à petit. Si tu as déjà joué à Blood Bowl, la prise en main au début est un peu compliquée…

… En effet, je me rappelle avoir bien trimé ! (rires)
Eh bien là maintenant, on a un début qui est carrément plus smooth ; plus tu avances dans la campagne et plus les règles se rajoutent. A la fin de la campagne, le joueur maîtrise le jeu. On a pas mal retapé l’interface, et ça a beaucoup aidé. Au niveau de l’IA aussi on a pas mal bossé ; il y a plus de cohérence au niveau des races par rapport à leur manière de jouer, mais aussi de réagir face à une autre race. C’est beaucoup plus prononcé que dans le premier. Là on n’a pas une seule IA, mais huit IA. Quand tu joues en ligne, tu utilises l’IA et les règles qui sont sur nos serveurs, et donc ce sera toujours à jour, même quand les prochaines races sortiront.

Un gros skaven lance les hostilités en éclatant sauvagement une petite chose de métal de la première ligne, créant une brèche dans la défense des nains. Un des rongeurs à l’arrière du terrain court récupérer le ballon. Un autre rat tombe après avoir tenté une action. Et c’est maintenant aux nains de faire le jeu…

Par contre, la campagne ne concerne que l’équipe des humains. Ce sont des anciennes stars qui ont un peu trop abusé des drogues et des cheerleaders, et toi en tant que coach, tu vas devoir les ramener au top niveau. L’histoire en elle-même est linéaire, mais d’un autre côté, tu es totalement libre de ton coaching.

Donc, finalement, tu as même le droit de faire n’importe quoi ?
Ouais, tout à fait. Et c’est un peu aussi l’aspect RPG de Blood Bowl. Si tu fais des mauvais choix, tu les payeras à un moment ou à un autre. Après, ça reste une campagne solo, et on l’a adaptée pour que ça reste raisonnable malgré quelques mauvais choix. Tu vas plus galérer, mais tu vas quand même pouvoir aller au bout. Et de temps en temps, il y aura des événements uniques qui vont survenir. Par exemple, un cabal-coptère qui se crash sur le terrain à cause d’un gobelin…

… Bah tiens donc, pourquoi ça ne m’étonnes même pas… (rires)
Et finalement, ça laisse une carcasse en feu en plein milieu du terrain que les joueurs pourront exploiter. Ça va amener un peu de surprises, mais en sachant que ces événements sont vraiment uniques à la campagne et qu’ils sont scénarisés. Ça ne va pas être les autres événements génériques que tu vas trouver dans le jeu. On joue sur le côté asymétrique où d’un côté tu as le joueur et de l’autre, l’IA, donc on va un peu titiller.

Autre exemple : tu vas avoir tous les skavens adverses qui vont se transformer en rat ogre. Le joueur en face, il va tout de suite comprendre que ça va être un match difficile ! (rires) Mais d’un autre côté, on lui donne aussi des armes pour contrer ça… Ce n’est clairement pas le genre d’événements qu’on pourrait mettre en match compétitif.

Les nains font un carnage parmi les petits skavens, se regroupant à trois sur un. Des morts, mais au bout d’un certain temps, l’arbitre se sort les doigts du fondement et expulse une personne de petite taille. On sent que le public dans le stade est sur les nerfs…

Sinon, à la release, il y aura pas mal de stades, et chacun dispose d’un « niveau », pouvant aller jusqu’à quatre. A chaque niveau, il y a de nouvelles infrastructures qui s’ajoutent, mais il n’y a pas d’effet de gameplay direct. Par exemple, tu peux remplacer le gazon par de la pierre, et du coup quand tu tombes dessus, tu t’éclates bien comme il faut. Tu peux aussi avoir un stand de bière., et du coup le public est beaucoup plus excité…

… C’est un piège à nains ce truc là !
Ouais c’est un peu ça ! (rires) Et pour revenir sur le public, on a amélioré l’ambiance sonore. Il se fera bien entendre en fonction des actions qui sont réalisées.

D’ailleurs pendant que j’y pense, au niveau ambiance sonore, j’ai beaucoup aimé les voix françaises des commentateurs sur le premier opus. Là ce qui est montré aujourd’hui, c’est une version anglaise, mais est-ce qu’on les retrouvera en français ?
Ouais c’est clair, elles étaient cool. Et oui, on les retrouvera ! D’ailleurs, c’était les voix des Simpsons. C’est des bons…

Patrick nous expliquait que le jeu sortira avec 8 races. Et que créer une équipe, c’est un truc de bourrin qui coûte un bras. Finalement, quel sera le rythme de sortie des futures races ?
Dans le premier, il y avait eu trois extensions, avec à chaque fois un gros paquet de races. Là, et c’est encore en discussion avec Focus, mais on est en train de changer de business model. On va être plus sur un modèle de DLC, mais pas dans le mauvais sens du terme. On va sortir les races, les rendre accessibles aux joueurs, et au final tout le monde sera gagnant. Les joueurs vont acheter celles qu’ils jouent et les intéressent, sans avoir à prendre les autres. Qui joue avec les 24 races dans Blood Bowl ? Personne.

Et à chaque nouvelle équipe fournie, il y a un stade qui sera associé ?
Pas forcément. On n’a pas envie de s’imposer ce truc-là, car ça pourrait augmenter de beaucoup le coût de création d’une équipe. Le but n’est pas d’arnaquer les joueurs en leur proposant des DLC hors de prix. On restreint le coût de production des équipes pour justement que ce soit intéressant pour les joueurs. C’est toujours en discussion avec l’éditeur et j’ai pas de prix à annoncer, mais notre volonté c’est vraiment de proposer des équipes à pas cher.

Les skavens profitent du regroupement des nains et de la brèche pour faire avancer un joueur dans le camp adverse, qui réceptionnera avec succès le ballon. Mais la prochaine action d’un autre joueur sera un échec critique. Retour aux nains !

Sinon, Blood Bowl, c’est surtout un jeu stratégique et il faut bien gérer la règle des turnovers. Dès que tu perds le ballon ou que tu tombes à terre, ton tour s’arrête tout de suite. C’est important de faire dans un premier temps les mouvements sécurisés, pour ne pas se faire surprendre…

… Ouais j’ai le souvenir de ma première partie où j’avais pris les nains ; je voulais choper la balle dès le départ, mais mon nain s’était viandé lamentablement aussitôt, et le tour était passé à l’adversaire…
… C’était le gros problème du 1, et on a essayé de l’améliorer. Maintenant, les pourcentages de réussite sont clairement affichés pour chaque action. Et là, tu peux mieux réagir… On a également rajouté pas mal de caméras dynamiques pour les actions.

C’est vrai que ça rend bien… Justement, concernant les joueurs, il y a un nouveau système de vieillissement qui a été implanté… Ça se traduit comment ingame ?
Là c’est vraiment une pure fonctionnalité de jeu de management. Tes joueurs vieillissent dans le temps. Arrivé à un certain nombre d’années de carrière, ils partent à la retraite et ils ne sont plus disponibles. C’est un système qui évitera de se reposer sur un joueur vétéran. Il faudra penser à acheter du sang neuf sur le marché des transferts ; des juniors ou des vétérans.

Et ce système sera optionnel ?
Ouais bien sûr. Tu peux choisir (ou pas) de jouer dans une ligue avec ce système de vieillissement. Nous on l’a rajouté parce qu’on a pensé que c’était cool, mais on laisse la liberté au joueur.

Quant au système de personnalisation du coach, qu’est-ce que ça implique finalement pour le joueur ?
Ton profil de coach n’a pas vraiment d’impact sur le jeu. Ce sera plus un compte où tu auras tes stats et ton level. Ça va représenter ton expérience dans le jeu. On voulait pas casser l’équilibre de Blood Bowl, et même si on a rajouté de nouvelles features, on ne voulait pas que ceux qui ont beaucoup joué soient avantagés. Ça n’a pas de sens. Un noob peut déchirer un mec bon, juste parce qu’il est bon.

Pendant ce temps là, de dépit, un barbu s’acharne sur le corps d’un skaven déjà à terre. Ce dernier meurt et l’agresseur n’est même pas exclu du terrain ; une sombre histoire de corruption d’arbitre… Cela n’empêche pas la petite chose suivante de s’étaler pitoyablement… 

D’une manière générale, Blood Bowl est plutôt à l’origine un jeu de niche au public plus ou moins déjà acquis, et pour cet opus, on a l’impression qu’il y a une volonté d’élargissement de cette base. C’est le cas ?
Ouais, et je vais juste répondre plus précisément à ton assertion. Il y a plusieurs façons d’élargir la base ; soit tu simplifies le gameplay pour acquérir un public plus casu, mais tu vas perdre les hardcores

… En tout cas, ma question n’était pas dans ce sens là.
Oui, mais ça restait une possibilité ; on s’est à un moment posé la question, et on a décidé de pas y aller justement. Là c’est une adaptation fidèle du LRB6. Nous on s’est dit « Nan, on va garder nos hardcores, et essayer de l’étendre à un public plus core » Typiquement, toi t’as joué au jeu, pis t’as arrêté parce que tu comprenais rien…

… Ouais mais nan en fait je l’ai juste commencé il n’y a pas très longtemps. (rires)
Mais tu vois à quel point c’était dur de rentrer dans Blood Bowl 1, et c’est quelque chose qu’on a vraiment essayé d’améliorer sur le 2. Comme l’interface, tout est beaucoup plus lisible. Enfin voilà, on voulait garder notre base, parce que Blood Bowl, c’est Blood Bowl. On ne voulait pas sacrifier ça. On est même allé plus loin, dans le sens où avant on avait un temps réel et un tour par tour ; le temps réel on l’a shooté parce que c’était peu utilisé et on a décidé de mettre nos billes ailleurs. On se concentre sur ce qui fait le cœur de Blood Bowl avec le côté hyper stratégique, tout en blindant l’ergonomie et l’accessibilité, la réal’, les stades, les cinématiques, tout ce qui est autour et qui fait que c’est sexy.

Au tour des skavens, les rats profitent de la brèche qui a été créée pour marquer un magnifique touchdown. Les pom-pom girls sont en folie, tout comme les rongeurs…

Et ça en rajoutant d’autres features qui n’étaient pas présentes dans le premier, comme le transfert de joueurs qui est plutôt tiré de jeux de management sportif.
Ouais. De toute façon, c’est un mix entre jeu de sport, jeu de stratégie, jeu de management et jeu de rôle. C’est sûr que ça fait beaucoup de jeux en un du coup. C’est pour ça que le jeu a mis trois ans à sortir et qu’on en est qu’à l’alpha aujourd’hui. Y’a beaucoup, beaucoup de fonctionnalités, mais on pense que c’est aussi ça qui fait son succès : sa richesse.

Justement, il y a déjà quelques tournois un peu connus, comme le Francobowl par exemple, mais est-ce que Blood Bowl 2 aurait sa place dans le monde de l’e-sport ?
C’est ce qu’on vise pour être honnête, sans aucune prétention. Là, on donne la possibilité de créer ses formats de ligues, Et maintenant, on aura la possibilité de streamer des matchs en temps réel en mode spectateur, et d’être vu en live. Alors que dans le premier, il s’agissait d’un mode replay.

Ah ok ! Parce qu’un de nos lecteurs voulait savoir s’il y aurait un mode « chat » en étant spectateur. Mais dans le premier, ça n’aurait pas pu être le cas car c’est du replay….
Tout à fait. Par contre, dans le 2, chater en mode spectateur, ça non je ne pense pas. Tu peux tout de même parler avec ton adversaire. Pour les spectateurs, ça pourrait être une option ; ce n’est pas le bout du monde à mettre en place, mais c’est risqué de perturber des matchs…

Imaginons aussi qu’on est sur une partie qui dure des plombes, est-ce qu’on a moyen de sauvegarder en cours de match en multi ?
Pendant la campagne oui c’est possible, et il y aura aussi des sauvegardes automatique. Par contre, pendant un matchmaking, non…

Mais si un des joueurs a une déconnexion…
Ah ! Non, ça c’est différent. Maintenant quand t’as une déco, le serveur va te reconnecter ; dès que ta connexion revient, il va te détecter. Sauf si bien sûr il faut trois heures pour que tu reviennes ! Pendant ce temps, le match est mis en pause. Et ça aussi c’est une amélioration par rapport au premier Blood Bowl. Mais voilà, tu n’auras pas moyen de sauvegarder ton match, t’arrêter et reprendre plus tard.

Ne se laissant pas abattre, les tonneaux de bière ambulants se ressaisissent et reprennent leur tactique bien rodée ; se mettre à 3 par porteur de peste. Mais l’arbitre n’a probablement pas reçu assez de pognon, car c’est le carton rouge dès le premier mort…

Une autre question d’un joueur : est-ce qu’il sera possible pour un commissionnaire de ligue de recréer des conditions de match précises ?
Tu peux de manière générale, mais ça n’ira pas dans le détail. C’est quelque chose qu’on nous a beaucoup demandé et on aimerait le faire, mais à la release ce ne sera pas le cas. Pour l’instant, on offre un certain nombre d’outils, mais on n’a pas un gros niveau de profondeur.

On peut avoir une date de sortie approximative ?
Ce serait pour le milieu de l’année 2015. Et c’est le même jeu pour toutes les plateformes. On a adapté les contrôles, mais y’a absolument les mêmes options. Au niveau du portage, on n’a pas fait ça comme des brutes ; c’est vraiment adapté au support.

Et pour finir, est-ce qu’il y aura du cross-platform ?
Non ! C’est Sony et Microsoft qui ne veulent pas parce qu’ils refusent que les joueurs jouent entre leurs consoles. Quasiment tous les développeurs ont ce problème. Donc c’est en discussion pour qu’il y en ait un qui lâche la bride, mais ils ne lâchent pas l’affaire. Par contre, ce qu’on pourrait faire, c’est du PC vers console, mais pas entre consoles.

Eh bah voilà, j’ai épuisé mon stock de questions ! Merci à vous trois, et à bientôt !

Les skavens ont marqué un touchdown, mais les nains ont bien décimé leurs rangs. L’issue du match reste donc incertaine. La suite dans un prochain épisode…

Tags

A propos de l'auteur : Toupilitou

Photo du profil de Toupilitou

Loutre hyperactive et webmaster de http://www.loutrage.fr

2 Commentaires sur “Sylvain Séchi (Cyanide) – Blood Bowl 2”

  1. Photo du profil de redd redd dit :

    Quel petit menteur quand même, quand on voit le résultat avec BB2.
    J’en suis bien dégoûté :-/

  2. Photo du profil de Toupilitou Toupilitou dit :

    Vu que tu y joues, sur quoi il a menti selon toi ?

Laisser un commentaire

Groupe Steam

Derniers commentaires

Aller à la barre d’outils