CQFD : Mars 2019

CQFD - Ce Qu'il Fallait Démonter

L’hiver est fini et voilà le printemps,

Courrons tous la bite au vent.

Non Étienne, je tentais juste un nouveau truc pour lancer le CQFD là ; un peu de poésie quoi. Bordel Toupi aussi ?! Mais c’était juste pour déconner merde  ! Ah voilà Picq, enfin quelqu’un de mature, si tu pouvais leur expliquer que… Mais… Pas toi ?! Non, pas l’hélicoptère !!!

Vous l’aurez compris, les beaux jours arrivent, et tout le monde est en forme… Peut être même un peu trop.

 

Niveau actualité, vous vous souvenez peut être que je vous avais parlé d’Atlus puisqu’ils avaient annoncé une annonce pour ce mois-ci. Eh bien désormais, je peux vous annoncer qu’ils avaient annoncé une annonce qui s’avère annoncer une prochaine annonce le mois prochain, au sujet donc de cette nouvelle version de Persona 5 qui se nommera P5R, ou si vous préférez Persona 5 Royal. La seule chose que l’on voit dans ce petit trailer, c’est un nouveau personnage féminin, portant l’uniforme du même établissement que le héros, et on se rend compte qu’elle n’a pas l’air de porter les phantom thieves dans son cœur. C’est tout. Et non, ce n’est même pas une vanne, et mieux, si vous allez sur certains sites spécialisés, vous verrez que nombreux sont ceux qui les félicitent pour cette communication de qualité. Et non, ce n’est pas une vanne non plus.

Dans le même temps, Epic continue de sortir les liasses de biftons. J’ai un peu l’impression de voir un épisode de How i met your mother avec Barney en virée au club de strip-tease. Mais bon, c’est pas mon pognon, alors ils peuvent bien en faire ce qu’ils veulent, surtout quand en prime ça me permet de bonnes barres de rire en voyant certaines réactions d’adeptes de Saint Gabe.

Niveau sorties, alors on a eu un nouveau Dead Or Alive, le 6 pour être précis. Je me souviens que dans les promesses des développeurs, on nous annonçait des femmes plus couvertes. Du coup, je me demande quel est l’intérêt. En effet il faut bien avouer que dans le milieu des jeux de baston, ce n’est ni le plus technique, ni le plus simple d’accès, et ça n’a jamais non plus été le plus beau. Bref c’était un peu le seul truc qui lui permettait de sortir du lot. Mais bon, comme dirait l’autre (si jamais quelqu’un sait qui est cet « autre » dont on parle tout le temps, je suis preneur), faut suivre le mouvement, et à l’heure actuelle, dans certains domaines (dont le jeu vidéo) il est de bon ton de se mettre les SJW dans la poche, quitte à se renier soi-même il semblerait. Vous me direz, je n’y jouais pas avant, je n’y jouerais pas plus maintenant, mais il n’empêche que j’ai vraiment l’impression qu’ils se tirent une belle balle dans le pied en faisant un bon gros doigt d’honneur à leurs fans. Du coup je suis curieux, non pas d’y jouer, mais de connaître les chiffres, histoire de voir si la technique du mouton aura rapporté quelque chose, ou au contraire les aura mis dedans bien comme il faut.

On a aussi mon chouchou du mois, Left Alive, jeu qui se déroule dans l’univers des Front Mission. C’est du produit 100 % Square Enix, dont les qualités sont reconnues de manière unanime, ce qui est rare il faut bien l’avouer. On va dire que je m’acharne, mais je vais tout de même vous en citer quelques-unes. Tout d’abord : c’est laid. Très. Vous aurez même du mal à trouver quelqu’un parler de « choix artistiques » ou truc du genre, comme c’est souvent le cas avec les jeux que je qualifierais simplement de « dégueulasse visuellement ». Le gameplay est qualifié dans le meilleur des cas de « rigide », souvent synonyme dans le milieu de « mal branlé », mais il faut croire que ça sonne moins bien puisqu’on est quasiment les seuls ici sur Loutrage à l’employer.

Et pour ceux qui n’ont pas encore craqués après tant de qualités, rajoutons (un jour faudra m’expliquer pourquoi dans ce genre de papiers on parle à la première personne du pluriel, et aussi pourquoi je suis le mouvement comme un gros blaireau) l’IA qui peut être qualifiée de « capricieuse », mais ici on dira plus qu’elle a été codée par un homme tronc aveugle, ce qui expliquerait beaucoup de choses. J’oubliais de préciser que ce jeu est vendu pour la modique somme de 60 €, et cela alors même qu’en prime il est blindé de placements de produits pour World Of Tanks. Étant donné qu’il est donc vendu au prix fort, on peut en conclure que Square Enix a fait cela par bonté d’âme, pour soutenir un petit jeu en manque de visibilité. Ou alors juste que cette boite est vraiment tombée bien bas, et que leur objectif à court terme doit certainement être de prendre la place d’entreprise de jeu vidéo la plus détestée à EA. J’en profite pour rajouter que ce mois de mars verra aussi l’arrivée d’une nouvelle compile Kingdom Hearts. Je vous laisse faire vous-même le lien entre ça et ce que je viens de vous dire sur l’évolution et l’ambition de Square Enix.

Je continue avec du petit jeu qui est sorti dans l’anonymat, Devil May Cry 5. Vous aurez compris que je plaisantais (ou alors vous avez un sérieux problème), puisqu’il s’agit ni plus ni moins de LA grosse, non pas bite à dudule comme me le souffle Étienne, mais sortie du mois. Personnellement (je me demande pourquoi je ressens encore le besoin de préciser cela, alors que si vous n’avez pas encore compris qu’ici on se contente de donner notre avis et rien de plus, y a plus grand chose à faire pour vous…) j’ai décroché avec le changement de style de Dante ; le coté ado émo, c’est pas ma came. Soyons clair : ça n’enlève rien aux qualités du titre (d’ailleurs à ce niveau celui-ci semble suivre les traces du précédent), mais ayant connu le premier, j’ai du mal. Tant pis pour moi, car ça me prive vraisemblablement de bons (voir très bons) jeux, mais j’ai pris note avec ce changement de style du fait que je ne faisais pas partie du public visé, tout simplement.

Ubi a sorti The Divion 2, et niveau critiques et retours, il s’en sort très bien. D’ailleurs, j’avoue humblement voir peu de différences avec le premier et, étant donné que ce dernier avait été plutôt fraîchement accueilli par plusieurs critiques et nombre de joueurs, être surpris de ces retours. Le problème vient sûrement de moi bien entendu, puisque l’autre explication me traversant l’esprit serait que les gens s’habituent et même prennent goût à un certain niveau de qualité et d’originalité.

Un énième jeu One Piece (One Piece : World Seeker) est sorti, et encore une fois ça a l’air très moyen. Vraiment dommage, je trouve que ça mériterait mieux. D’ailleurs, je verrais très bien un RPG dans cet univers, mais ce n’est sans doute pas assez vendeur.

Marcheur se frotte les mains tandis que Toupilitou et moi craignons qu’une fois arrivés en enfer on nous oblige à y jouer. Je parle bien sûr du nouveau Soulslike, Sekiro. Et oui, je fais mon coming-out : c’est pas pour moi. A vrai dire, ça me fait même carrément chier, tout comme une partie de ceux qui y jouent et qui du coup se prennent pour des durs, des tatoués. Des fois, j’ai très envie d’en choper un et de l’obliger à tenter de finir un bon vieux Shinobi ; on verra s’il la ramènera encore après !

Marcheur : Nota Bene de ma part, Sekiro n’est pas un Soulslike. J’en parlerai quand j’aurais plus joué à ce titre de FromSoftware qui réserve de très nombreuses surprises.

C’est pas faux, je n’ai pas voulu entrer dans les détails (puisque le jeu ne m’intéresse pas le moins du monde, ça me semble logique), mais si je voulais être précis, je le qualifierais plutôt de Tenchulike. Série qui fût d’ailleurs en partie éditée par FromSoftware. Dans le genre petit jeu sympa, je précise que Hard West (un tactical qui se passe dans l’espace comme son nom l’indique) est désormais disponible sur Switch. Il ne révolutionne pas le genre, mais étant donné que c’est une période assez peu exploitée dans les jeux vidéo, il s’est forcément fait remarquer.

Ah mais non : quel bordel ! C’est un peu comme ça que je vois le joli mois de mars pour moi, entre stage, écriture, sessions chaotiques de jeux, et des études en parallèle, je ne saurai guère dire où est-ce que j’ai donné de la tête. On va quand même essayer de prendre les choses dans l’ordre (et le bon de préférence) : je suis sorti de ma période Crackdown en finissant en speed run le troisième en une dizaine de minutes (rien de bien compliqué) et en me frottant à Crackdaube 2. C’est dire tout le respect que j’ai pour le jeu de Ruffian Games.

J’ai aussi eu l’occasion de rejouer à Sea of Thieves et pour tout dire… Bah ça déchire toujours autant. J’ai même eu le plaisir de le faire partager à un pote qui prend un pied assez dingue sur ce jeu. Bon, en une session de cinq heures, il s’est fait attaqué par deux mégalodons, un kraken et un navire squelette. Il a été réintroduit à Sea of Thieves dans la violence dont il est possible d’être victime. J’ai aussi fini la saga The Walking Dead de Telltale… Pardon, de StillNotBitten et j’ai préparé un petit texte sur cette nouvelle saison. Je n’en ai pas parlé dans la critique, mais il y a une séquence dans cette saison qui se hisse bien au niveau de l’épisode 2 de la première saison. Je n’en dis pas plus, mais si vous aimez les The Walking Dead même après la fin de la première saison, allez-y.

A propos de l'auteur : flofrost

Avatar

J'ai l'air méchant comme ça, mais ce n'est qu'une impression. En vrai je suis pire !

8 Commentaires sur “CQFD : Mars 2019”

  1. Avatar flofrost dit :

    Ah ben merde alors, c’est bien la première fois que le CQFD arrive le premier du mois :lol:

  2. Avatar Ninheve dit :

    oui…un premier avril!

  3. Avatar flofrost dit :

    Il n’y a pas de hasard dans la vie :lol:

  4. Avatar Athyna dit :

    Vu la date de parution, je me suis attendue à une blague. Mais non, pas plus de conneries que d’habitudes finalement. Et une introduction pleine de poésie en prime !

  5. Avatar Toupilitou dit :

    Un jour, on publiera un recueil de poésies :lol:

  6. Avatar Athyna dit :

    Un jour, on publiera un recueil de poésies :lol:

    Illustré j’espère !

  7. Avatar flofrost dit :

    On m’a souvent dit que j’étais un pouet.

  8. Avatar Toupilitou dit :

    Un jour, on publiera un recueil de poésies :lol:

    Illustré j’espère !

    ça dépend ; Navarre te dirait que ça rentrerait pas dans la page :smile:


Connectez-vous pour laisser un commentaire

Derniers commentaires

Aller à la barre d’outils