La vraie fin de Dark Souls 3

Tous les articles publiés sur Loutrage
Répondre
Avatar du membre
Marcheur
Loutre Obscure
Messages : 664
Enregistré le : 09 févr. 2018, 18:51

#1

13 févr. 2018, 22:28

Extrait de l'article   Lire l'article complet

… Où la suite non-officielle d’une réflexion de l’article C’est beau quand c’est cassé. Si Dark Souls 3 est selon moi si réussi malgré ses redites, son fan-service, ou sa très relative fainéantise, c’est parce que derrière cet épais brouillard de relatives déceptions, se cache en effet une fin magistrale. Une fin comme je n’en ai eu que peu. Une fin qui a un goût de Kotor II, un goût de jeu incomplet. Sauf qu’ici, Dark Souls 3 boucle la boucle, et fait sa petite synthèse de ce que les Souls-like ont apporté jusqu’ici, quitte à avoir l’air d’être le ...
Avatar du membre
Andariel
Loutre Infernale
Messages : 171
Enregistré le : 10 févr. 2018, 01:25

#2

13 févr. 2018, 22:28

J’ai encore l’arrière goût de déception dans la bouche après ce Dark Souls 3. Le fan service poussif, le level-design abêti, le manque d’inspiration général dans tout ce qui est design, le lore et l’histoire qui se repose trop l’auto-congratulation de DS1 et qui choisit la solution de facilité du recyclage (littéral) prétextant la facilité narrative du « le temps est alambiqué », même si le jeu possède quelques moments forts, un gameplay plus raffiné et que j’ai quand même eu du plaisir à le parcourir. Ce n’est franchement pas le souvenir que je voulais garder de cette série unique en son genre.

Mais hé, on s’en tape de ça Andy, il y a de la difficulté, des grosses épées, de la difficulté, du multi, de la difficulté et des memes de Solaire, c’est ça Dark Souls. Me rétorquerons la majorité des amateurs des Souls… Après, je ne dénigre aucunement ça. Chacun aborde l’oeuvre comme il l’entend et son expérience est tout à fait légitime. Mais je ne peux pas m’empêcher de trouver ça dommage qu’on ait retenu que les superficialités qu’on retrouve dans plein d’autres jeux (par exemple, les Monster Hunter, au pif) au dépend de ce qui transcende vraiment l’oeuvre comme le world/level design, la narration environnementale, l’ambiance et le thème sous-jacent…

Là avec un peu de recul, je me dis que c’est peut être finalement Miyazaki qui refait dans ce DS3 le même coup qu’à fait Kojima dans MGS 2. Ben oui, il faut savoir que Miyazaki avait estimé qu’il avait accompli ce qu’il voulait accomplir dans DS1 et qu’il ne voulait pas de suite. Le fait qu’il quitte le développement du 2 en est la preuve mais le succès inattendu du truc a fait que Bandai Namco (ou Namco Bandai, je sais plus) a trouvé le filon trop juteux pour laisser passer la franchise et les fans insistants (allant jusqu’aux menaces de mort parfois. Je suis sérieux) n’ont pas aidé. Et du coup, vu qu’on lui a forcé la main pour gérer DS3, il s’est un peu vengé en s’auto-sabotant dans un délire meta à la Kojima genre « vous vouliez du more of the same ? Vous allez être servi, mes salauds ! » *s’auto-flagelle*.

Ou c’est peut être juste une panne d’inspiration, hein. Bon, ok, c’est une présomption tirée par les cheveux qui ne change rien à mon opinion (d’ailleurs, MGS 2, c’est toujours une daube même en ayant conscience de la volonté zarbi’ de son créateur) mais qui me rend encore plus triste vis-à-vis de la vision de base de Dark Souls qui a payé les frais de son succès en passant de « jeu d’auteur » à « jeu pour les fans ».
Avatar du membre
Toupilitou
Loutre Primale
Messages : 1107
Enregistré le : 05 févr. 2018, 00:02
Localisation : Neuilly Sur Marne
Contact :

#3

13 févr. 2018, 22:29

… Pouvaient-ils seulement faire autre chose que du fan-service ? Même s’ils pouvaient faire différemment, on les aurait traité d’hérétiques s’ils avaient transformé l’expérience. Y’a qu’à voir, comme tu dis, les menaces de mort qu’il a reçu… Dingue d’être fanatique à ce point-là ^^

(… C’est Bandai Namco :lol: )
Tout objectif flou amène à une connerie précise.
Avatar du membre
Marcheur
Loutre Obscure
Messages : 664
Enregistré le : 09 févr. 2018, 18:51

#4

13 févr. 2018, 22:29

« mais qui me rend encore plus triste vis-à-vis de la vision de base de Dark Souls qui a payé les frais de son succès en passant de « jeu d’auteur » à « jeu pour les fans ». »

Bah oui, c’est ça. Miyasaki s’est vu contraint de faire un autre Dark Souls, qu’il a présenté comme son ultime Dark Souls et les faits sont là : c’est jamais rien que du fan service du premier Dark Souls.

L’ennui avec Miyasaki c’est qu’il a fait trois chef d’oeuvre d’affilée (Demon’s Souls, Dark Souls et Bloodborne) chacun avec sa propre vision, mais il s’est vu commander une suite à une suite d’ores et déjà non désirée. Dark Souls II avait pour lui une autre vision car réalisateur différent, mais Miyasaki n’a jamais voulu achever sa série sur autre chose que le final du premier Dark Souls.

Ton analogie avec MGS 2 est fort juste, on voit bien que Miyasaki n’est pas à l’aise pour faire une suite au premier Souls, alors évidemment que le troisième sera du fan service et du plus, parce qu’on le lui a demandé. Mais il n’en reste pas moins que quand j’ai parcouru Souls III, j’ai ressenti la même émotion que fasse au boss final du premier Dark Souls, certes y avait clairement pas le sel du world design du premier (mais aucun Souls ne l’a, le plus solide de ce côté est Bloodborne, mais il en reste loin) mais il y a tout de même une atmosphère de fin de cycle, de fin de quelque chose qui est encore plus pesant que le premier.

Donc ouais, la redite clairement, maintenant est-ce que c’est pas justement tout ce qu’il y avait à faire d’un Dark Souls III ? Quand tu fais une suite à un jeu qui n’aurait pas dû en avoir d’après la vision de son auteur, le troisième opus fait par celui-ci fait naturellement écho au premier, vu que c’est le même message, la lassitude en plus.

Le jeu n’en reste pas moins bon d’ailleurs, sur le plan ludique je le met même un cran au dessus du premier (je te rassure, niveau jouabilité pure hein, loin de moi l’idée de contester le world design dingue du premier) mais il vient avec cette triste idée qu’il faut tourner la page, et quitte à la tourner, autant le faire dans un dernier opus cynique et mélancolique, et pour le coup, Dark Souls III est un coup de maître à mon sens, il finit le cycle, encore, mais cette fois il est possible de laisser mourir la flamme pour qu’elle ne soit plus ravivée.
J'ai su que ce monde était tragi-comique dès que j'ai appris que Two Worlds III était en développement
Répondre
  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité