Les années 360 - Lost Odyssey : Le Jeu (2/2)

Tous les articles publiés sur Loutrage
Répondre
Avatar du membre
Marcheur
Loutre Obscure
Messages : 815
Enregistré le : 09 févr. 2018, 18:51

#1

13 févr. 2018, 16:54

Extrait de l'article   Lire l'article complet

Lire la première partie – Lost Odyssey : Hironobu Sakaguchi   Vous avez fait votre café ? Bon, eh bien on est bon pour une partie un peu moins longue que la précédente, et non, il est trop tard pour se barrer maintenant ! Pourquoi ? Si tu fermes cette page, dieu tue un chaton… non pire ! Si tu fermes cette page, tu augmentes les probabilités d’un Life Is Strange saison 2 ! Ah je t’ai eu là, hein ? Alors si tu veux que je reste moralement en état correct pour l’année à venir, tu la boucles, et tu lis ...
Avatar du membre
Flofrost
Loutre Garou
Messages : 567
Enregistré le : 11 févr. 2018, 14:06
Localisation : ailleurs

#2

13 févr. 2018, 16:54

J’te trouve sévère avec les rêves, certes la plupart sombrent dans le pathos, mais quelques uns relèvent le niveau et son vraiment émouvant, même si de là à chialer en les lisant y a un monde. D’ailleurs c’est un écrivain japonais qui s’est chargé de ces rêves, Kiyoshi Shigematsu, qui a vraisemblablement (j’avoue je le connais pas du tout) reçu de multiples récompenses pour son oeuvre.
Et le général Kathanos, moi il m’a toujours fait penser à Heihachi de Tekken ^^
Avatar du membre
Marcheur
Loutre Obscure
Messages : 815
Enregistré le : 09 févr. 2018, 18:51

#3

13 févr. 2018, 16:54

Je suis sévère avec les rêves parce qu’ils ont un rôle qui est important dans le background du jeu mais aussi dans son ambiance. Le fait est qu’ils sont aussi bien écrit (et bien localiser j’ai l’impression) qu’ils en font trop. Prenons les rêves de Kaïm par exemple: on sait déjà avant de les lire que notre ami Kaïm a une vie de merde, ça se lit sur sa face, ça s’entend, ça se sent, personne ne se sape comme ça sans avoir d’abord compris à quel point le monde est absurde ! L’ennui avec ses rêves, c’est que niveau pathos, ils y vont à fond dedans et parfois ça tombe juste, mais souvent, putain qu’est-ce que c’est tire larme s’en est agaçant. Le monde de Lost Odyssey est déjà super sombre, mais alors les rêves de Kaïm c’est l’horreur, la moindre éclaircie dans sa putain d’existence se conclue par une mort aussi brutale que malheureusement prévisible.
J’aime bien le principe des rêves hein, c’est moins intrusif qu’un flashback narratif, c’est moins chiant qu’un codex parce que y a un travail d’illustration qui bien que succinct fonctionne, mais ça en fait trop et ça devient carrément lourd ^^ si y a bien une poignée de textes qui en valent la peine, c’est noyé dans un flot de « allez chiale… mais chiale quoi, tu vois bien que c’est triste ! » Et personnellement ça m’a vite gonflé :p
C’est d’autant plus dommage que je ne suis pas sûr que ces rêves soient si utiles, vu que l’on comprend le vécu des personnages et l’univers par le biais des événements, des décors et des dialogues, je trouve juste que c’est trop bourratif et forcé et je pense pas avoir été si dur avec les rêves ^^ D’ailleurs je sais bien qu’il y en a des biens « médiocrement écrits pour la plupart » :p

Ouais Kathanos c’est effectivement Heihachi qui a rencontré Astérix pour lui piquer les ailes sur son chapeau, de base tu sais que c’est un connard :p
J'ai su que ce monde était tragi-comique dès que j'ai appris que Two Worlds III était en développement
Avatar du membre
Flofrost
Loutre Garou
Messages : 567
Enregistré le : 11 févr. 2018, 14:06
Localisation : ailleurs

#4

13 févr. 2018, 16:55

Le coté non essentiel du truc, on est d’accord, au final c’est un bonus, qui d’ailleurs aurait mérité d’apporter quelque chose, par exemple tel rêve t’apprends une technique que tu avais oublié, ou un truc de ce genre. Là au mieux certains te permettent de trouver des trésors, mais en de trop rares occasions. Enfin bon, si je devais rapprocher de quelque chose vu récemment, ce serai avec les âmes de Pillars, et soyons honnête, au niveau qualité d’écriture et intérêt, c’est quand même bien au-dessus de ce dernier, enfin bon, c’est pas non plus un exploit ^^ Au sujet de la qualité d’écriture, j’ai entendu que la traduction était mise en cause, je sais pas si c’est vrai puisque je ne pige rien au japonais, mais je tenais à le signaler au cas ou une personne le parlant passe dans le coin :p
Un autre truc qui m’avait agréablement surpris, ce sont les gamins, avoir un ou plusieurs mômes dans l’équipe c’est un grand classique du Jrpg, et la plupart du temps c’est cliché land et t’as envie de les noyer dans la première rivière que tu croises, et là, ben je me suis surpris à les apprécier ces petits cons.
Avatar du membre
Marcheur
Loutre Obscure
Messages : 815
Enregistré le : 09 févr. 2018, 18:51

#5

13 févr. 2018, 16:55

Mack et Cooke si je ne m’abuse ? Ouais ils ont un caractère volontaire et courageux sans trop en faire, puis ils aident beaucoup à accepter un certain événement pour Kaïm, pour le coup leur présence est on ne peut plus à propos.
De toute façon, je pense que c’est le « J »-« RPG » le mieux écrit que j’ai fait (j’ai pas fait grand chose cela dit) et ce de très, très loin.
J'ai su que ce monde était tragi-comique dès que j'ai appris que Two Worlds III était en développement
Avatar du membre
Shizam
Fouine Insondable
Messages : 21
Enregistré le : 18 févr. 2018, 23:51

#6

13 févr. 2018, 16:55

Lost Odyssey est pour moi le dernier FF.
Aprés FF12, c’est largement parti en coui**e avec à la fois un seul personnage à vraiment contrôler, et en plus dans un jeu d’action beat-them-allien plus bourrin tu meurt..
C’est aussi son ambiance morose ( la trame, les personnages, les rêves.. ) qui accolée à un gameplay-tactique pleinement old-school , m’a vraiment plu dans ce jeu.

Il est presque l’anti-thèse de The Last Remnant, qui lui fait mine de faire progresser le concept ( le J.rpg ), mais qui au final s’avère un peu raté de partout, à-peut-pretiste; quand Lost Odyssey n’invente rien, mais où tout est bien calé.

Difficile de savoir si la tronche des personnages et une partie des dialogues/mise en scène se veut volontairement dérisoire, pour donner une couleur au coté sombre de l’histoire en fond.
Perso j’ai plutôt bien aimé ce coté « excentrique-BD » qui détonne sur le background, la musique, les rêves..
Du « superficiel » dans du profond en somme.

Petit ‘hic!’ , quelques soit la partie, les compétences des personnages seront toujours développées de la même façon.

Mais ce jeu reste pour moi une belle référence dans le J.rpg.
Un « Hara-Kiri » bien formulé.

Si vous appréciez les FF, faites donc celui-là
Shizam! ...Sorcier à 1 point de vie...
Répondre
  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité