Preview : Sea Of Thieves

Preview : Sea Of Thieves

Cela fait un an que je peux jouer à Sea Of Thieves, car j’ai pu avoir accès à l’alpha. Je peux dire beaucoup de choses sur le jeu et son feeling global, mais je ne peux pourtant pas vraiment décrire son contenu au global étant donné que Rare a eu la sagesse d’offrir la base du jeu, sans toutefois donner de quoi avoir une idée de ce qu’on y fera sur le long terme. Sea Of Thieves ne m’a rien donné qui m’a fait dire « Ce jeu, je vais y passer des semaines non stop  » , ce qui est globalement la manière dont j’aborde le jeu vidéo. Il m’a plutôt fait dire « Ce jeu, dans trois ans je le relance  » . Et c’est là le moment où je dis que Rare a déjà gagné son pari avec moi : Sea Of Thieves, faute d’être un jeu qui fera à coup sûr un carton, est quelque chose auquel nous n’avons pas encore goûté.

 

Le maître mot ? Le multijoueur. L’autre ? La liberté. Le thème ? La piraterie. Sea Of Thieves est un jeu multijoueur avec des serveurs aux effectifs maximum limités, proposant (je pense) le fantasme de beaucoup : être un pirate et agir en tant que tel. Et là-dessus, Sea Of Thieves y va à fond, mais genre, vraiment à fond. La navigation et la gestion du navire, sabordage, pillage, bataille navale ; le jeu fait la part belle à ce qui fait rêver de cette époque. Il est une belle promesse d’avenir, du moins pour ceux qui accrocheront à l’idée de vivre ce genre d’événements, même s’ils sont rares vu le peu de personne qu’il y a sur un serveur.

Mais est-ce un défaut ? Non. Il y a la crainte de croiser quelqu’un. Il y a ce malaise lorsqu’on s’arrête sur une île et que l’on laisse son navire sans surveillance, dans la peur constante de se faire saborder. C’est d’ailleurs en partie le grand mérite de Sea Of Thieves, en pariant sur le fun, l’accessibilité, et la progression par la découverte, il s’évite d’être un énième jeu de grind dans lequel on grind pour grinder plus efficacement, afin de devenir au bout du bout le maître du grind. Tout dans Sea Of Thieves contribue à construire d’abord une atmosphère, puis une expérience de jeu variée, et tout le travail de Rare fini par constituer un monde dans lequel on a envie de rester.

C’est ainsi que je me suis retrouvé à jouer plus de quinze heures à Sea Of Thieves au fur et à mesure des diverses sessions de test en alpha ou bêta. Je me suis surpris à me prendre au jeu de ramener toujours plus de coffres à trésor aux marchands, à chercher les détails sur les diverses îles constituant autant de petites histoires qui écrivent les légendes du jeu. La proposition est différente ; on n’est pas tenu prisonnier par un système de progression. A peine pourra-t-on personnaliser le physique de notre personnage et acquérir de nouvelles armes, pas plus efficaces, mais plus jolies selon vos goûts. Sea Of Thieves récompense différemment, mais au lieu de proposer une progression verticale, il en propose une horizontale : le bon joueur de Sea Of Thieves sera celui qui aura la mieux appris à gérer la navigation, le repérage en mer, l’abordage, le sabordage, ainsi que le combat à l’épée et à distance.

D’ailleurs, les affrontements à pied ne sont pas tant en avant. Il faut dire que ceux au corps-à-corps sont même particulièrement brouillons. Néanmoins, ceux à distance, et surtout à bord de vos navires, sont largement plus intéressants. Basés surtout sur la gestion de moyens limités, tels les boulets de canons ou balles pour votre pistolet / fusil, Sea Of Thieves propose des affrontements à pied courts, mais tendus, ainsi que des affrontements plus techniques et tactiques sur les mers.

Mais comme dit précédemment, l’emphase ne porte pas sur la manière dont vous ferez la guerre, mais sur la manière dont vous aborderez l’aventure et ce qu’elle propose. Le joueur solo trouvera probablement ce qu’il veut dans l’exploration des mers, la découverte de cartes au trésor dans une bouteille échouée, ou bien dans une caverne, ou bien encore grâce à des peintures rupestres et autres trésors narratifs qui n’attendent que vous. Sea Of Thieves l’a compris : tout est narration, et les joueurs sauront renouveler celle-ci avec les outils qui leurs seront laissés.

Jeu de streamer assumé, Sea Of Thieves prend tout son sens à quatre ; une expérience coopérative qui donne une toute autre dimension à l’aventure, où l’on pourra s’insulter quand l’un d’entre nous, chargé de la vérification de l’état de la coque, aura oublié un trou dans celle-ci, ce qui conduira au naufrage. Ou bien quand l’autre aura oublié de charger les canons avant le départ en mer. Ou bien encore lorsque le suivant aura oublié le coffre qui chiale dans la cale, ce qui aura inondé cette dernière en chialant toute les armes de son… coffre, conduisant ainsi le navire à la perdition. Ou tout simplement quand le capitaine à la barre, trop bourré pour être concentré, se sera planté dans des récifs alors que son équipage lui aura clairement signalé qu’il n’y avait plus de bois pour retaper la coque. Tous à la mer ; de toute façon, il suffit de demander à la sirène de nous ramener le navire, la perte des cinq coffres en cale n’étant qu’un point de détail de l’histoire que nous aurons vécu.

Sea Of Thieves, c’est un jeu de surprise et d’étonnement. C’est même sa seule arme vu son pari orienté sur l’originalité de sa proposition ludique. Le renouvellement s’effectue par le contenu proposé, où il y a des centaines d’histoires à vivre, ou via ce que le joueur se racontera en observant les lieux, lorsque les personnages peu nombreux peuplant l’univers du titre daigneront s’exprimer. Alors, oui, c’est différent, et Rare a pris un risque. Néanmoins, aussi partial que je puisse être vis-à-vis du studio (je le respecte immensément, sans avoir jamais vraiment pratiqué assidûment leurs jeux), je pense qu’ils sont en train d’approcher le jeu multijoueur autrement, avec une orientation maligne, misant sur les micro-systèmes de jeux, ainsi que sur des histoires dynamiques plutôt que sur un contenu fermé dans lequel le joueur répétera des activités vues et revues. Le pari est donc sur l’investissement de la communauté.

C’est un rêve de joueurs roleplay pour ceux qui aborderont Sea Of Thieves pour ce qu’il est : limité théoriquement dans son contenu, dans les faits, rarement un jeu m’aura paru aussi illimité et gigantesque. Seulement, il faudra à Rare la patience et le courage d’insuffler de l’engouement à leur titre afin de renouveler l’expérience pour les mois et années à venir. Reste un jeu singulier, incroyablement beau lorsque le soleil rougeoie sur ses mers déchaînées, mystérieux lorsque l’on vient à découvrir une nouvelle île sans penser à ce qu’elle nous apportera d’utile, mais plutôt ce qu’elle nous apportera d’histoires narrées dans le décor. L’espoir du succès d’un jeu différent est permis lorsque l’on voit qu’un jeu comme celui-ci a fait autant de bruit lors de sa bêta relativement ouverte il y a de cela un mois.

 

Il reste désormais un mois avant que Sea Of Thieves ne lève l’ancre et propose tout ce que Rare nous a caché pendant trois ans. S’il nous apparaît encore davantage comme une promesse qu’un jeu palpable, le titre de Rare n’en reste pas moins envoûtant, neuf, proposant une expérience plus portée sur l’exploration et l’émerveillement que sur l’action. Cette dernière n’est d’ailleurs pas en reste lorsque l’on constate à quel point le projet de Microsoft peut s’avérer nerveux dans ses moments de fureur guerrière sur des mers déchaînées par une tempête. On prie pour que Rare soit capable de soutenir son jeu dans le bon sens du terme, et qu’il trouve dès sa sortie une communauté solide pour le faire vivre dans un marché où, finalement, il n’a que peu de concurrence vu la singularité de ce qu’il propose. Bonne chance Sea Of Thieves. A dans moins d’un mois pour le verdict sur la copie finale, si tant est que l’expression ait encore un sens pour un jeu de ce type.

Tags

A propos de l'auteur : Marcheur

Avatar

Enfant attardé de Kreia et d’Alfred de Musset. Pense que tout est narration, et répète sans cesse qu’il donne tout en dansant comme un ouf

12 Commentaires sur “Preview : Sea Of Thieves”

  1. Avatar flofrost dit :

    Et une loutre à la mer !
    J’ai une crainte tout de même pour notre équipage, déjà pour le moment on est que deux (en attendant Etienne sur One et la Loutre sur PC ?), et ensuite, aura t’on assez de rhum ?

  2. Avatar Marcheur dit :

    Faudra faire escale aux avants postes, normalement on ne manquera de rien 8-)
    Vivement le 20 et après :lol:

  3. Avatar flofrost dit :

    D’ailleurs la loutre, c’est un animal d’eau douce, ça risque pas de faire comme un gremlins si on en met une au contact de l’eau salée ?
    Bordel le cauchemar, une invasion, que dis-je, un raz de marée de Toupi :shock:

  4. Avatar Toupilitou dit :

    What ? Jouer à Sea Of Thieves ?

    Pourquoi ? Qu’est ce que j’ai fait de mal ?!

    Non !! J’veux pas aller dans la calle !!!

  5. Avatar flofrost dit :

    Mais si, viens, en plus faut bien un volontaire pour tester le cross-plateforme…et un appât pour les requins aussi

  6. Avatar Marcheur dit :

    On devrait faire un partenariat avec Microsoft pour créer un événement dans Sea of Thieves où il se déroule ce qu’imagine Flofrost, on naviguerait sur un océan de loutres ! 8-)

  7. Avatar Toupilitou dit :

    On devrait faire un partenariat avec Microsoft pour créer un événement dans Sea of Thieves où il se déroule ce qu’imagine Flofrost, on naviguerait sur un océan de loutres ! 8-)

    En effet, de quoi faire rêver leur service marketing :roll:

  8. Avatar Demoniakor dit :

    J-3 avant de se retourner la tronche au grog, à se faire projeter tel un boulet de canon sur les navires ennemis et à batailler pour son âme face au kraken ! Vivement !

  9. Avatar flofrost dit :

    Et bien voila un nouveau membre pour notre équipage Marcheur

  10. Avatar Marcheur dit :

    J-3 avant de se retourner la tronche au grog, à se faire projeter tel un boulet de canon sur les navires ennemis et à batailler pour son âme face au kraken ! Vivement !

    Excellent !
    Flofrost, on a trouvé notre boulet vivant :lol: J’espère que tu n’as pas de problème à être envoyé en mission suicide de récupération de butin sur les navires ennemis

  11. Avatar Demoniakor dit :

    J-3 avant de se retourner la tronche au grog, à se faire projeter tel un boulet de canon sur les navires ennemis et à batailler pour son âme face au kraken ! Vivement !

    Excellent !
    Flofrost, on a trouvé notre boulet vivant :lol: J’espère que tu n’as pas de problème à être envoyé en mission suicide de récupération de butin sur les navires ennemis

    ça donne tout de suite envie ! Je vous file mes sœurs à la signature du CDD ? Nan parce que votre plan envoie du rêve et que je me dois de vous remercier….

  12. Avatar Marcheur dit :

    Alors moi en toute honnêteté je ne marchande pas la vie, je trouve ça un poil dégradant (puis mes caves sont pleines) cela dit tu peux t’arranger avec Flofrost. :lol:


Connectez-vous pour laisser un commentaire

Groupe Steam

Derniers commentaires

Aller à la barre d’outils