Error System : Obulis

Soyons clairs. Pour recommander Obulis, il faut remplir l’une des trois conditions ci-dessous :

  • Ne pas avoir terminé le deuxième monde
  • Ne pas reconnaître un moteur pourrave, même quand on fournit le microscope et la loupe
  • Être d’une mauvaise foi crapuleuse.

Parce qu’au fond, qu’est-ce qui fait un bon physics puzzler ? Encore une fois : pas la musique, pas les graphismes, et même, à la limite, pas le gameplay. Le moteur. C’est la physique qui fait tout : si la physique est bonne, le jeu va de soi, et la recommandation aussi.

 

Mais voilà, Obulis a des jolis graphismes (soyons honnêtes : de la 2D bien gaulée, ça tient le coup malgré le temps qui passe), une musique sympa, relax, pas prise de tête, bien reconnaissable… Et un moteur physique digne des excrétions d’un éléphant qu’on vient de déconstiper, et qui vient de tuer le mec qui s’en occupait suite à la décharge d’une bonne centaine de kilos de matière abjecte (et oui, ça, c’est une légende urbaine, mais ça reste digne des Darwin Awards).

C’est simple : fais trois fois la même action, et t’obtiendras trois résultats complètement différents. Le problème, c’est que ce comportement aberrant et détestable ne commence à montrer le bout de son nez que vers le dernier tiers du jeu. Les puzzles simples se comportent à peu près correctement (et soyons clairs : certains puzzles « Ultra  » font partie de cette catégorie). Le problème, c’est une fois qu’on commence tout doucement à arriver à la seconde moitié des niveaux Clock Tower, par exemple. Lâcher la première boule, lâcher la deuxième boule.

Ces deux simples actions – sans prendre en compte le timing et donc la réussite ou l’échec de la tactique et du niveau – donneront, à la louche, une douzaine de résultats complètement différents : une fois la première boule n’arrivera pas au bon endroit, une fois elle fera un rebond qui se mettra dans le chemin de la résolution du niveau, une fois la boule qu’elle a envoyé dans le canon se fera rejeter par le rouage censé l’amener de l’autre côté du niveau, une fois elle cognera la boule qu’elle a envoyé dans le canon et rebondira directement dans une jarre qui ne lui est pas destinée. C’est tout juste si la fois d’après elle ne sort pas du niveau en fumant une clope et en te narguant d’un « alors, heureuse ?  » .

La seconde boule, quant à elle, suivra à peu près les mêmes comportements, hors ceux impliquant la boule envoyée dans le canon – puisque le but est de l’envoyer ELLE dans le canon. Certains de ces comportements agaçants sont évitables à condition de réaliser que le moteur physique ne s’initialise pas correctement durant la première seconde de jeu. Le reste ? Alea jacta est : tu balances la purée, et tu pries pour que le jeu fasse ce qu’il est supposé faire.

S’agit-il de mauvaise foi et de mauvais timing ? Que non. Le niveau en question dans cet unique exemple d’une dizaine qu’on pourrait choper sans même réfléchir – Clock Tower X – ne permet aucune interaction du joueur entre le moment où la première boule est lâchée, et le moment où on doit lâcher la seconde, ni même le moindre contrôle sur l’inertie de la première boule. Laquelle doit EN PRIME passer dans deux trous qui réguleraient parfaitement sa vitesse et sa trajectoire si le moteur était capable d’un tel miracle.

Va mater une vidéo du niveau en question sur le net, lecteur : tu verras mieux de quoi il retourne. Les mauvais rebonds de la première boule l’amènent respectivement dans le chemin de la boule orange qui sort du canon et dans la jarre orange. Le tout, sans prendre en compte la boule retenue par deux chaînes, qui n’est jamais touchée. Je te défierai ensuite de me dire en quoi mes compétences sont mises en doute à ce stade du niveau.

En plus de ces problèmes techniques, certains niveaux relèvent purement du trial and error. On ne te demande pas de réfléchir. Non, juste de lâcher ta boule au bon moment, grosso merdo au dixième de seconde près. Et ça, c’est moche pour un puzzler. Si je voulais jouer à un twitch, je me taperais un bullet hell, merci.

 

Que reste-t-il alors au jeu ? Rien. Juste des larmes de sang à voir pareil potentiel gâché par pareille incompétence. C’est moche, et ça ne vaut certainement pas 5 boules. 5 boules, c’est bien pour un jeu que tu peux finir normalement, à savoir en te basant sur tes leet skillz et pas sur un jet de dés et les caprices d’un moteur à peu près aussi correct que les élucubrations de Sarkeesian sur la théorie de la culture.

Tags

A propos de l'auteur : Hyeron

Pourrait retourner jouer à Call of Duty comme on le lui suggère, s'il avait seulement déjà approché cette franchise

0 Commentaires sur “Error System : Obulis”

Laisser un commentaire

Groupe Steam

Derniers commentaires

Aller à la barre d’outils