Attack On Titan 2

Attack On Titan 2

L’attaque des titans est à l’origine un manga publié depuis 2009 qui a été adapté en anime. C’est une œuvre plutôt réservée aux adultes par sa violence et à travers les thèmes abordés. Elle raconte l’histoire des derniers humains retranchés derrière d’immenses murailles qui luttent contre des titans haut de plusieurs mètres. La principale activité de ces titans est malheureusement de manger les humains. Je n’ai pas eu la chance de poser les mains sur le premier épisode, je rentre donc directement dans la série avec cet épisode 2. Honnêtement, ce n’est pas gênant de ne pas avoir fait le premier pour deux raisons : le jeu reprend l’histoire depuis le début, et cette fois-ci, l’on joue un personnage fait-maison qui permet de suivre les aventures d’un autre point de vue.

 

Cet épisode est basé sur les deux premières saisons de l’anime, ce qui correspond à douze tomes du manga (il en existe vingt quatre au moment où j’écris ces mots, et la série n’est pas finie ; il existe aussi une pelletée de spin off plus ou moins intéressants). Qu’on soit bien clair : le jeu soulève des tas de questions, présente quelques révélations qui ne feront que poser nombre de questions supplémentaires, et ces questions resteront sans réponses une fois le jeu fini (à moins de lire le manga). Il en résulte que le jeu n’a pas vraiment de fin, puisqu’il se termine sur un énorme cliffhanger.

La saison 3 de la série étant annoncé pour très bientôt (juillet 2018), il est très probable que cette saison soit rajoutée en DLC, ou qu’un épisode 3 sorte assez rapidement. Un season pass existe déjà à une dizaine d’euros histoire de rajouter une douzaine de missions. A noter qu’un DLC rajoutant vingt costumes est disponible au prix modique de 40 €. Des costumes assez moches d’ailleurs ; il n’y a qu’a voir le « Bad boy outfit  » pour Eren… Personnellement cette politique tarifaire me fait penser à un viol consenti (… mais si c’est consenti, c’est plus un viol alors ? Ah ben oui, c’est pas faux).

Le fait de créer son propre personnage est plutôt une bonne idée. Le système de personnalisation est assez poussé et permet de bien s’y attacher. La contrepartie est que l’histoire étant portée par les autres personnages, on se sent souvent juste spectateur des événements vécus par les vrais héros. Le jeu propose un mode libre où vous pourrez rejouer les missions avec les autres personnages de l’univers (dont la liste est d’ailleurs très exhaustive). La plupart de ces personnages seront débloqués à chaque fois qu’ils sortiront de l’histoire (le plus souvent les pieds devant). C’est d’ailleurs très agréable de pouvoir les jouer, puisque la plupart d’entre eux ont une puissance bien supérieures à celle de votre avatar, même lorsque celui-ci sera en fin de jeu.

Les combats se placent dans de grands environnements ouverts au nombre assez réduit ; on revoit souvent les mêmes. Le système de manœuvre tridimensionnel lors des combats est assez bien fichu, il est très dynamique, vraiment intense, fidèle à l’œuvre originale jusque dans la gestion du gaz et des lames. Une grande réussite. On fixe ses grappins, on s’envole, on virevolte, on repère un titan, et on attaque !

Chaque titan possède des points d’ancrages (genoux, coudes, nuque) sur lesquels on va pouvoir fixer ses grappins afin de l’attaquer. Il faudra faire attention à frapper avec le bon angle tout en évitant de trop passer dans le champ de vision du titan, sous peine de le mettre en colère et de se voir attrapé au vol. Démembrer les titans, en plus d’être une source de matériaux, est vital à réaliser si vous voulez capturer les plus grands titans grâce à un filin. En tout cas, ce système de combat offre une vraie sensation de liberté et de puissance.

Des fusées de détresse vont localiser les différentes missions. On en trouve de deux types : fusées vertes pour aller sauver des alliés qui pourront être recrutés afin de vous aider, et des fusées rouges qui indiquent les objectifs principaux. Dans un premiers temps, on ne vous demandera que de tuer des titans dans toutes les missions. Des missions de protection de bâtiments, de construction de défense, ou bien d’escorte arrivent vers le milieu du jeu pour essayer de varier tout ça, mais en réalité, cela revient juste à tuer des titans, encore, et encore.

C’est dommage. Le jeu pourrait proposer d’autres types de missions, comme par exemple des courses qui permettraient d’exploiter le cheval qui est parfaitement sous-utilisé. Ou bien des captures de titan qui sont complétement accessoires à part dans une mission. Au final, tout est très répétitif ; on se déplace vers un titan, éventuellement on le démembre (pour récolter des ressources et faciliter la capture), et / ou on le capture bien que la plupart du temps on se contentera simplement de le tuer.

Un système d’attaque surprise permet d’exécuter la plupart des titans en un coup, mais il faut être assez réactif et bien anticiper sa frappe, sinon c’est le titan qui prendra l’avantage. Un ou plusieurs boss beaucoup plus résistants seront à abattre à la fin de chaque niveau. Tout cela est assez monotone. Sur certains combats, on a la possibilité de contrôler temporairement un titan. Lors de ces séquences, la sensation de lourdeur et de puissance est vraiment là, malheureusement, elles sont beaucoup, beaucoup trop courtes.

Les équipements que vous emmènerez, lames, fourreaux, et système de manœuvre, vous devrez les fabriquer vous-même, les améliorer, les renforcer. Pour cela il existe un système de craft associé à des matériaux à acheter ou récupérer en mission. Il n’est pas possible de juste acheter un objet qui vous intéresse ; il faudra forcement passer par la case craft et donc aussi par le loot. Le jeu propose un système de relations qui permet d’améliorer beaucoup de choses : capacités au combat des personnages, entrainement plus facile, gain de compétences très utiles, nouveaux lieux avec nouveaux équipements et objets.

Vous devrez discuter avec les personnages rencontrés qui sont assez nombreux, peut-être même trop. Par exemple, vous pourrez lier contact avec le chef de la guilde des marchands ou le père Nick, deux personnages particulièrement exécrables et honnêtement difficile de justifier d’apprendre des compétences militaires de ces deux là. Vous pourrez augmenter votre affinité en répondant aux questions des personnages de la façon qui convient le mieux à leur caractère, en leur faisant des cadeaux, ou en combattant avec eux les titans.

Le développement du personnage, outre les équipements, passe par un système de niveaux qui débloque un certain nombre de points. Ces points permettent d’activer des compétences qui augmenteront vos statistiques de force, d’agilité, de dextérité… mais permettront aussi de débloquer des attaques ou mouvements spéciaux, comme des attaques plongeantes, des dégâts améliorés dans certaines conditions, ou bien la capacité de se soigner ou de changer ses lames sans toucher le sol. Associé aux bon équipements, qui peuvent être plus ou moins résistants ou efficaces dans certaines situations (démembrement, furtivité…), cela permet de développer des stratégies très différentes.

L’aspect end game est très riche. Il est possible de refaire toutes les missions afin de débloquer les meilleurs scores possibles (des scores dit SS… ouais je voulais faire un jeu de mot là-dessus, mais je trouve rien de politiquement correct), puis refaire les missions pour changer l’histoire et empêcher la mort de personnages, et enfin refaire les missions en mode géhenne, un mode beaucoup plus dur pour montrer qui c’est le patron ! (le patron c’est celui qui fait le SS peut-être ?) Pour les acharnés, un mode en ligne existe, ce qui permet d’affronter d’autres joueurs ou bien de jouer en coopération.

Graphiquement, le jeu est joli. La direction artistique est très fidèle à l’anime, au point de reproduire des plans exacts dans certaines scènes. Comme je le disais, la sensation de mouvement en 3D est très bien rendue la plupart du temps. Parfois, lorsqu’il y a des obstacles (arbres et maisons) la caméra, combiné a la transparence des objets en premier plan, fait qu’il est difficile de s’y retrouver. Les musiques qui accompagnent tout ça sont de très bonne facture. Je ne saurais toutefois dire si ce sont celles de l’anime, mais elles favorisent parfaitement l’immersion.

Le jeu présente tout de même un certain nombre de problèmes qui, bien que n’empêchant pas d’avancer dans le jeu, peuvent parfois être énervants. Déjà, pour commencer, le jeu est assez répétitif ; vous pourrez l’éviter un peu en jouant de temps en temps un titan, mais cela n’enlèvera pas vraiment cette sensation de toujours faire la même chose : abattre encore et encore des titans. Lorsque les titans deviennent dangereux, le jeu perd en lisibilité avec des teintes noir, blanc, et rouge qui ressortent, et surtout il devient impossible de décibler ce titan, et donc plus de possibilité de regarder autour de nous pour organiser une retraite ou un repositionnement en prévision d’une attaque plus efficace.

De même, lorsque trois titans gisent au sol, démembrés, essayant de sauter, coincés dans une ruelle entre deux bâtiments qui s’effondrent, eh bien l’action devient totalement ingérable. Le jeu présente alors de gros problèmes de sauts de caméra, tandis que le personnage devient quasiment incontrôlable. On peut noter que certains titans se déplacent à quatre pattes et que leur animation aurait mérité un peu plus de travail ; lorsqu’on essaye de les attaquer, on retrouve là aussi de gros problèmes de camera et de déplacements.

 

Attack On Titan 2 est un très bon jeu. Les combats en 3D sont très dynamiques, l’univers est plutôt joli. Le développement du personnage offre plein de possibilités, que ce soit au niveau compétences, équipements, ou relations. Le seul vrai frein qui pourrait vous bloquer, c’est la répétitivité. Personnellement, j’ai suffisamment apprécié le jeu pour passer outre cette répétitivité et aller au bout de l’histoire, mais j’avoue que je ne m’acharnerai pas à essayer de devenir le spécialiste des missions SS (Super Saiyenne, voyons !) et du mode géhenne. Pour les fans de l’œuvre originale, le respect de l’univers, associé au gameplay maitrisé, font qu’il s’agit probablement du jeu quasi-parfait pour eux.

Tags

A propos de l'auteur : Gelukpa

Avatar

Modèle de vertu détraqué et testeur pour la loutre

0 Commentaires sur “Attack On Titan 2”


Connectez-vous pour laisser un commentaire

Groupe Steam

Derniers commentaires

Aller à la barre d’outils