CQFD : Avril 2019

CQFD - Ce Qu'il Fallait Démonter

Vous connaissiez tous l’expression « en avril ne te découvre pas d’un fil » , mais, pour ce CQFD, j’en propose une autre « en avril la manette sans fil s’enfile » . En effet, vu le nombre de sorties intéressantes pour ce mois, c’est la seule façon que vous aurez de l’utiliser, ou alors, comme moi, vous en profitez pour faire de nouvelles expériences. Non, il n’y a aucun lien avec une manette et mon arrière-train ; c’est juste qu’aimant le sport sous presque toutes ses formes (oui, c’est moi le mec qui regarde le curling au JO d’hiver), j’ai mis la main sur Tour de France 2018, et c’est… différent. En fait, vous voyez Forza ? Eh bien c’est pareil. Vous remplacez juste les voitures par des mecs sur des vélos, les arrêts au stand par des gourdes (non, pas besoin de me balancer sur Twitter ; je parle du récipient dans lequel on met de quoi se désaltérer là), le bruit des moteurs par les voix de trois pauvres types ramassés dans la rue et auxquels on a fait enregistrer trois pauvres phrases d’encouragement que tu te tapes en boucle tout au long de l’étape, et les graphismes chiadés par des graphismes qui le sont tout autant, mais uniquement si on vit en 2006, et vous y êtes. Ouais, « différent » c’est bien ça, je crois que j’ai trouvé le bon mot.

 

Alors pour le récap des sorties du mois, je vous ai prévenu, ça va être rapide, façon Jim Levenstein de American Pie (… ben ouais, on a la culture qu’on mérite).

Tout d’abord Mortal Kombat 11 est sorti, toujours accompagné de ses fameuses « fatalities » bien gore qui sont la marque de fabrique de la licence. D’ailleurs, ça pose quelques soucis pour le sortir dans certains pays, mais d’aussi loin que je me souvienne, ça a toujours été le cas, et les précédents opus ont également connu ce genre de déboires. Mon coté cynique me ferait même penser que ces interdictions sont désormais un argument de vente,  un moyen facile de faire le buzz, et que c’est bien pour cela que l’on en entend autant parler. Bien entendu, il est évident que ce n’est pas le cas ; les gens ne sont pas assez idiots pour se faire avoir par ce genre de choses, évidemment, sinon, ça se saurait. J’en profite pour vous signaler que Hyeron a justement retourné le jeu dans tous les sens pour pouvoir vous en parler. Une rumeur persistante veut d’ailleurs que, histoire d’être dans l’esprit du jeu et de sa violence assumée, il jouerait accompagné d’un spécialiste du SM, et qu’à chaque coup pris in-game il reçoit l’équivalent.

Autre sortie du mois : un jeu que beaucoup de monde avait oublié (au cas où vous vous posiez la question, je m’inclus dans le lot) à savoir Days Gone. Mais si, vous savez, ce jeu de zombies, mix entre Sons Of Anarchy et The Walking Dead présenté en grande pompe par Sony lors de l’E3 de 2016, où plus le temps passait, et moins on nous en montrait ? Eh bien c’est celui-là même. Déjà à l’époque avec Marcheur lorsqu’on en parlait on ne pouvait s’empêcher de souligner non seulement son originalité, mais aussi une IA qui avait l’air particulièrement bien foutue. Là, je dois bien avouer que je suis en plein doute. En effet, je me demande si je dois préciser que j’étais sarcastique, ou vous laisser penser que Marcheur et moi on a vraiment des goûts de chiotte. Quoique pour l’un de nous deux, l’affaire est déjà réglée, et pour vous à la maison, un indice s’affichera en bas de votre écran.

Marcheur : Connard.

Heureusement, l’univers ayant peur du vide, le manque de sorties est palié par des news intéressantes. Tout d’abord, je vais commencer avec Atlus et Persona 5. Le mois dernier, vous vous souvenez peut être qu’ils avaient annoncé une annonce, qui servait elle-même à annoncer une annonce. Eh bien, cette annonce en a en fait été deux. Vous me suivez toujours ? Non ? Ça tombe bien, car moi non plus je ne suis plus. D’abord, je vais percer l’abcès : sérieusement Atlus, un Persona Musou ? Mais dans quel monde c’est une bonne idée en fait ? Non mais soyons sérieux, même les « vrais » musou connaissent un coup de mou et n’ont plus les ventes d’antan, alors pourquoi ? J’ai beau chercher, je ne trouve pas de réponse, ou alors ils avaient juste envie de faire un gros doigt aux fans de la licence, et à ceux qui se faisaient une joie de la découvrir sur Switch. Sinon, autre hypothèse : le pari après une soirée un peu trop arrosée, genre « Hé les mecs, je suis sûr que si on veut, notre licence phare on peut la foutre partout, d’ailleurs en parlant d’en foutre partout je devrais sans doute aller aux chiottes là… » . Et c’est ainsi que sont apparus les Persona Arena (baston), Persona Dancing All Night (danse / rythme), Persona Q (dungeon crawler), et maintenant ce Persona 5 Scramble. Vous voila donc prévenu ; boire ou réfléchir, il faut choisir.

La seconde annonce, elle, est déjà plus à mon goût, et nettement plus logique. Persona 5 Royal sera bel et bien l’équivalent du Golden pour le 4, à savoir du contenu supplémentaire, et d’après l’annonce, en quantité. En effet, en plus d’un nouveau confident qui s’avère être conseiller dans votre lycée (ça promet des dialogues intéressants, connaissant le background du héros et de ses amis), d’un nouveau membre de l’équipe et donc utilisatrice de persona Kasumi Yoshizawa, ainsi que de nouveaux événements, lieux et activités (jeu de fléchettes sponsorisé par Darts live par exemple), et on aura carrément un nouveau trimestre jouable. Alors, réjouissez-vous : vous allez avoir la chance de vous taper les examens de fin d’année, et certains d’entre vous vont donc pouvoir tenter de se remettre de ce traumatisme en y faisant face une nouvelle fois. En revanche, je pense que je vais contacter Atlus car ils ont oublié de mentionner que ceux qui possèdent le jeu original auront droit à une mise à jour de leur jeu pour une somme modique, voire carrément gratuite si comme moi on possède la version Collector. Pourquoi vous me regardez comme ça ? Attendez, vous ne sous-entendez pas par hasard que ce n’était pas un oubli ? Non, je n’y crois pas, j’ai confiance, on parle jeu vidéo là, un univers où l’on pense à son prochain, où le bien être du joueur passe avant toute chose, et où Gabe Newell attend sa béatification.

Le mois d’Avril… En 2016, on avait eu Quantum Break et Dark Souls III. C’était une autre époque. Un autre temps. Mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas joué ce mois-ci. Pour tout dire, je crois que c’est le mois de l’année (et probablement de l’année dernière aussi si l’on compare) où j’ai le plus joué. J’ai séché Borderlands 2, Immortal Unchained, et Vampyr. J’ai aussi commencé Inside qui ne m’a pas tant accroché, commencé The Council qui m’a accroché, et commencé Assassin’s Creed Odyssey

… Quoi, vous attendiez un tacle ? Même un petit ? Bah non ; je lui laisse sa chance comme à d’autres.

Il y aussi eu un Inside Xbox ce mois-ci, comme tous les mois d’ailleurs, mais ils ont profité de ce dernier pour ajouter Ninja Gaiden II en rétrocompatibilité avec des améliorations pour la One X. Résultat : le jeu est super beau, parfaitement fluide, et plus dur que le membre viril de Navarre face à la bande annonce de Borderlands 3. Cependant, il n’y a pas que lui qui a eu le droit à des améliorations visuelles ; on a aussi eu des améliorations pour Fable II et III, Splinter Cell Conviction, Blacklist et Double Agent. Sachant que la rumeur court depuis deux ans d’un retour prochain de Sam Fisher, on peut espérer que ce soit du teasing. Quant à Fable… Il est sans doute un peu tôt pour annoncer quoi que ce soit pour la licence mais… qui sait ?

Vu que l’on parle de futur, plus ou moins proche d’ailleurs : l’E3 arrive, et cette année seuls seront présents Ubisoft, Bethesda, et Microsoft pour tenir une conférence dans les règles de l’art. L’absence d’EA est un véritable soulagement. Quant à celle de Sony, elle augure un changement de stratégie de communication intéressant, qui met en lumière un fait désormais bien établi : la Switch a signé le démarrage de la neuvième génération de console, et d’ici la fin d’année 2020, ce sera à Xbox et à Playstation de se lancer. Alors on va probablement entendre parler de « Teraflops » , de « 4K » , de « Ray Tracing » et un formidable concours de bites se lance pour les deux constructeurs traditionnels, quoique Xbox joue désormais dans une cour plus vaste.

Non mais niveau concours de celui qui pisse le plus loin, on est déjà parti dans le haut niveau là, entre Microsoft qui part vers l’idée de deux machines, puisque le système avec la cohabitation de la One S et de la X semble fonctionner, et certains chiffres pour ce qui serait donc la prochaine X (nom de code Anaconda, un commentaire Etienne ?) laisse rêveur, et me font craindre le pire pour son tarif. Et de l’autre, Sony qui vient avec comme cheval de bataille la 8K, alors qu’à l’heure actuelle le 4K est loin d’être généralisée dans les foyers, mais qui en plus parle de « prix attractif » . Non mais les mecs, je sais bien qu’une grande partie de votre fan-base, si vous leur disiez que vos excrément donnent la vie éternelle, ils vous croiraient sur parole, mais à un moment, faut arrêter. Quand on sait qu’à l’heure actuelle le genre de PC qu’il faut pour utiliser cette technologie et que l’on voit le prix des (rares) téléviseurs qui la supportent, les mecs nous disent qu’ils vont pour la fin d’année 2020 le vendre à un prix « attractif » ? OK, dans ce cas, allons-y gaiement nous aussi. Alors, sur Loutrage chaque membre de l’équipe est capable de guérir les lépreux rien qu’en les regardant, et je vous annonce que l’un d’entre nous a un joujou extra (qui fait crac-boum-hu), et si vous êtes une mannequin, cela vous intéressera peut être, car sachez que si vous le touchez, vous pourrez manger ce que vous voulez sans prendre un gramme. Je vois pas pourquoi Sony seraient les seuls à avoir le droit de raconter n’importe quoi en misant sur la crédulité des gens pour en tirer profit ; nous aussi ont sait faire.

M’est avis que la rumeur sur la possibilité que Microsoft balance deux consoles pour la nouvelle génération ressemble au scénario le plus probable : une très accessible, partageant le processeur qui sera commun aux deux machines, et l’autre plus brutale sur la puissance graphique. Une offre bicéphale permettant à Xbox de proposer une entrée de gamme et du haut de gamme dès le départ pour prendre Sony dans un piège dans lequel ils ne vont pas tomber je crois. Oui, parce que s’il y a bien une chose que Sony n’a pas envie, c’est de se retrouver dans un scénario « PS3 bis » , avec une machine trop chère pour être compétitive, et une puissance brute qui ne sert à rien à court terme. Je pense que les choses qui se passent actuellement vont surtout conforter Sony dans une position de leader, une position rassurante où il propose une console traditionnelle, tandis que Nintendo joue l’hybride, Google essaye d’entrer via le streaming, tandis que Microsoft balance tout.

Et quand je dis tout balancer : c’est que Microsoft prépare probablement l’avenir que l’on voit se dessiner avec l’entrée pour l’instant discrète de Google. Si on fantasmait d’une guerre de stores sur PC qui a désormais bien lieu entre Epic et Steam, on voit bien que la guerre des services de streaming va vite faire rage. Avec le Xbox Game Pass en catalogue riche et abordable, et le Xcloud à venir pour proposer tout l’écosystème Xbox sur PC, mobile, smart TV, et peut-être… Switch ? Microsoft a clairement l’intention de prendre tout le monde de court. Est-ce que le pari vaut le coup ? Difficile à dire. Netflix a fait son trou parce que le cinéma a un public potentiel immense dû à son accessibilité (média passif, pas besoin d’impliquer une personne pour regarder un film / une série), mais appliquer la formule aux jeux vidéo, c’est… certes malin, mais je ne suis pas convaincu que ça va créer un public aussi vaste qu’ils le fantasment.

Enfin bon, moi tant que la marque Xbox reçoit des fonds pour permettre des tueries comme Ori and the Will of the Wisps, permettre à des franchises comme Fable de revenir, ou d’amener sur le marché une foule de AA un peu expérimentaux sur un service à moins de dix balles par mois, je ne vais pas cracher dessus. Pour tout dire, j’attends de cet E3 des annonces de ce côté, pas forcément une tornade de jeux Microsoft à venir à court terme, mais des partenariats avec des tiers en difficulté de visibilité pour leurs titres. Pour le coup, je vois bien Bethesda consolider sa présence sur le service, vu qu’ils y ont rendu accessibles : Fallout 4, Prey, Wolfenstein The New Order, Doom, et The Elder Scrolls Online, il semble que le Xbox Game Pass fasse du bien à leurs titres.

Vu que par essence, le CQFD c’est un festival de racontage de merde (et de licence poétique… Racontage… Ragondin ? Ramequin ?), je pense que l’E3 2019 sera quand même l’occasion de voir des jeux qui sortiront sur la prochaine génération. Vu que Sony a confirmé la rétrocompatibilité des jeux PS4 et même du PSVR, la notion même de « génération » aura tendance à être très floue avec les services de streaming, alors pourquoi Microsoft n’en profiterait pas pour envoyer une ou deux annonces de jeux ambitieux pour la génération, histoire de rappeler qu’ils auront été le seul constructeur présent sur le salon avec une conférence ? Personnellement, je ne l’espère pas, parce que si c’est pour se retrouver avec un E3 2014 bis (pour la blague : Phantom Dust, Scalebound, Fable Legends et Crackdown 3… Devinez qui a survécu ?), à base de rêves et d’annulations à posteriori… Nope.

De toute façon ils ne feront pas pire que celui de 2016 ou 2017 si je ne m’abuse, qu’on avait regardé ensemble et qui était tellement pitoyable qu’au bout d’un moment on n’avait même plus la force de faire des vannes. Moi, depuis, chaque année et pour chaque conférence, je garde ça à l’esprit, et je ne suis jamais déçu.

Enfin, voilà, j’ai dit ce que j’avais à dire. Sinon j’envisage de prendre une Switch cette année afin de jouer à Astral Chains, le nouveau Platinum Games, peut-être aussi Mario Odyssey, Snipperclips, Xenoblade Chronicles 2 et…

… Bordel… Ce n’est pas une légende en fait : la Wii U est toujours une meilleure console que la Switch !

Non mais attends, la Switch a également les deux premiers Grandia annoncés pour l’hiver… 2018… Ah ben merde, je crois qu’il y a un problème avec la DeLorean, Marty. N’empêche, on se rend compte qu’il y a un truc qui cloche avec une console lorsque le seul jeu que t’attends dessus a plus de 20 ans.

… Et voilà l’indice : Reality Pump.

Pour la blague (et ça n’en est même pas une), Shattered Embrace est disponible à la précommande sur le site de Topware Interactive… Non. Mais. Vraiment.

A propos de l'auteur : flofrost

Avatar

J'ai l'air méchant comme ça, mais ce n'est qu'une impression. En vrai je suis pire !

0 Commentaires sur “CQFD : Avril 2019”


Connectez-vous pour laisser un commentaire

Derniers commentaires

Aller à la barre d’outils