Les Intouchables : Diablo 3 – Ultimate Evil Edition

Les Intouchables : Diablo 3 - Ultimate Evil Edition

La porte s’ouvre sur une pièce couverte de poussière. L’ouverture provoque une légère vague de particules dans l’air, visible car le volet n’a pas été fermé lors du départ inattendu de Marcheur. Sans se préoccuper de la crasse et des clopes sur le sol, le courageux rédacteur s’installe à son ancienne place, observés par les autres loutres qui le regardent quelque peu médusés.

– Oui. Oui j’ai fait un régime, et j’ai pratiquement rien écrit pendant les vacances. Non, je ne suis pas malade, et oui, je vais recommencer le taff.

Après l’intervention du rédacteur, le silence se refait assourdissant. Méprisant ce dernier et le malaise qui s’est installé, Marcheur reprend son clavier et allume son vieil écran. Il lance Loutrage, et se dirige vers l’édition pour créer un nouvel article. « Mon retour sera remarquable » se dit-il, tout en commençant à écrire les premières lettres de son nouvel intouchable sur un jeu qu’il a d’abord appris à haïr. Toupilitou, inquiet, s’approche du légendaire Marcheur, une clope au bec, en plein dans son régime à base de quiche ouiche lorraine, et s’adresse au rédacteur.

– Tu sais, les lecteurs, ils ont quand même pu te lire durant les dernières semaines ; on avait du stock de trucs que tu as écrit il y a plus d’un an. Donc, concrètement, ton introduction, bah… c’est une introduction à la con.
– Ah merde c’est vrai. Mais bon, fallait bien que je l’écrive. Après tout, j’étais limite nervous breakdown après le régime ; je jouais à peine une heure par jour, j’avais même plus envie de manger ni de boire…
– … bordel Marcheur, on a déjà eu cette conversation ; on a déjà fait mille fois toutes les répliques de ce flim, alors pas la peine de…
– … mais maintenant, ça va beaucoup mieux ! J’ai repris un peu goût aux jeux vidéo en arrêtant de jouer à des petites merdes. La Vita m’a aidé à me redresser, mais c’est Diablo III qui m’a vraiment permis de relever la tête !
– Ah bah c’est cool alo… Attends, quoi ? Diablo 3 ?

C’est lorsque Toupilitou énonça le nom du jeu que je repris conscience, après des heures passées dessus, médusé par la qualité du gameplay, la fluidité de l’action, et l’efficacité de la boucle du gameplay. Les souvenirs m’assaillent alors que le grand manitou est en train de se demander si je suis vraiment en train de péter les plombs, me postillonnant des morceaux de ouiche lorraine au visage, et me secouant dans tous les sens afin d’être sûr que c’est bien moi. Il finit par me demander une preuve ultime :

– Tu as intérêt à répondre juste. Donne moi une preuve que c’est bien toi !

Voir cette minuscule boule de poils me saisir par le col et me secouer, alors que je fais bien cinq têtes de plus, donnait un air très comique à la scène.

– Euh… Two Worlds II : Shattered Embrace ?
– Oh putain… 

La loutre me relâche, non pas que ça ait un effet direct, mais je peux au moins essuyer les morceaux de ouiche pré-mâchés encore collés sur mon front.

– Tu m’as fait peur, mon con… Bon alors, vraiment, Diablo 3, intouchable ?
– Ouais.

 

Voilà. Après deux mois de « vacances » à base de régime draconien, marche forcée (vingt kilomètres par jour au moins, les enfants), et très peu de jeux vidéo (beaucoup d’aliments riches en protéines par contre), me voilà de retour avec une passion qui, il faut le dire, est beaucoup plus tempérée qu’avant, pour des raisons que j’expliciterai après le point, parce que cette phrase est décidément déjà beaucoup trop longue. Voilà, alors disons que je me suis fait grave chier sur les jeux auxquels j’ai eu le malheur (et bonheur) de m’essayer. Bons, mauvais, le résultat était le même, bordel, jusqu’à refroidir mon enthousiasme sur le cas Dead Cells, salué par la presse et les joueurs mais ne m’ayant toutefois pas extirpé de ma torpeur.

J’avais les boules, et rien n’y faisait. Les seules choses passant bien sont les suivantes : Torchlight (premier du nom), DOOM (2016) et… des Telltale. Ouais, on a fait plus sexy comme programme. Cependant, sans que je ne me l’explique, ça m’a permis de rester vidéoludiquement actif. Enfin, ça, c’est jusqu’à une récente, très récente frénésie Vitarde. J’ai pris un pied fou sur Forma 8 et j’ai désormais toute une tripotée de nouveaux jeux, petits et grands, qui attendent bien sagement d’être faits sur la machine. Pour vous dire à quel point j’étais blasé, je n’ai même pas réussi à trouver de l’intérêt dans Silent Hill 2. Je voyais pourtant bien que j’avais affaire à une tuerie, mais non. Juste non. J’étais complètement abasourdi par un ennui existentiel monstre, et ça devenait inquiétant. Sans la Vita, je serais probablement encore dans cette phase, et je ne pourrais pas écrire sur le jeu qui a achevé cet épisode vraiment étrange : Diablo 3.

Alors mettons-nous d’accord : je ne ferai pas l’affront de vous présenter le jeu de Blizzard pour ce qu’il n’est pas, genre, un hack’n slash ou un beat’em up. Je le classerais juste dans l’action hybride ; on tape des trucs, on monte de niveau, on modifie ses compétences librement et à la volée, sans jamais faire de choix définitif… On n’a ni combo, ni build définitif, bref, on est en face d’un jeu qui ne revendique la pureté d’aucun genre. Bah vous savez quoi ? Rien à branler, parce que Diablo 3 m’a rendu le sourire et m’a même donné envie de redonner des chances à des jeux sauvagement abandonnés, genre Fe. Alors, pourquoi m’a-t-il redonné le sourire ? Parce que déjà de un, c’est en soixante images seconde et ça ne bouge jamais, ensuite le moteur physique fait faire n’importe quoi aux cadavres des monstres, puis quand j’appuie sur un bouton, des choses meurent. Ah, et parce qu’il fallait bien que j’en cale une pour montrer que je ne suis vraiment pas malade :

Derek Duke, Jason Hayes – Diablo 3 Reaper Of Souls : Reaper Of Souls

Voilà, là, tu sais que le jeu il va te niquer ta maman. Là, tu entends la force. Là, tu entends la puissance du jeu fait par Blizzard. C’est carrément lisse, mais c’est tellement réalisé avec un soin d’orfèvre que n’importe quelle personne de bonne foi va déclarer ceci : « J’aime pas mais ça bute quand même » . Bah Diablo 3, j’étais dans cette position pendant longtemps face à lui. Puis j’y ai joué un weekend gratuit. Puis, j’ai fini le jeu de base en deux jours, mais ça, c’était il y a quoi… peut-être six mois ? En tout cas, la reprise via l’achat du jeu s’est faite avec une passion assez animale. C’est bien simple : dès que j’ai pu commencer le fameux « cinquième acte » (le contenu de l’extension Reaper Of Souls), j’ai dévoré le contenu, avec la même voracité que j’avais dégommé le premier acte du jeu de base.

Sauf que non. En réalité l’addon est un large cran au dessus du premier acte, qui lui est un cran au-dessus du reste. C’est bien simple, dans Diablo 3, le premier acte est une tuerie, le second est bon, le troisième est solide, le quatrième est anecdotique, et le dernier est une tuerie. Et bien sûr, Blizzard, conscient de la drogue dure qu’ils ont créé, nous offre du contenu haut-niveau pour que l’on continue de farmer, farmer, et farmer, parce que c’est un peu ça l’histoire de la vie du joueur de World Of Warcraft, de Diablo 3, ou de tout jeu qui se revendique « RPG » en étant uniquement des jeux de grinding. Une vie de joueur qui se résume à buter des trucs en boucle pour gravir des échelons qui permettent d’être plus efficace, pour buter d’autres trucs en boucle jusqu’à la fin du jeu, parce qu’entre deux massacres ont t’a raconté pourquoi le méchant ultime est un méchant et pourquoi on doit le dégommer. Quand je l’écris comme ça, ça paraît chiant, mais en fait c’est hypnotique dans Diablo 3.

Mais alors, d’accord, pourquoi est-ce qu’on aime tant continuer de buter des trucs dans ce jeu-ci ? Parce que c’est très facile, parce que la physique fait qu’on a un bon ressenti des coups portés, qu’il y a rarement des temps morts, et que la génération procédurale des niveaux fait pile assez pour que l’on n’ait pas trop l’impression de passer constamment dans les mêmes coins. Traduction : c’est rythmé, autant que peu l’être un bon jeu d’action. On ne t’emmerde que peu avec l’histoire, et on te laisser cogner, tirer, électrocuter… Bref, on se marre bien, d’autant que le plaisir peut être partagé jusqu’à quatre, et ça, c’est vraiment une bonne chose.

Des bonnes choses, j’en ai d’autres à dire. Visuellement, Diablo 3 s’en fout du temps qui passe. On a hurlé à la mort lors de sa sortie, parce que « Bah c’est quand même très cartoon pour un jeu qui se veut gothique » . Bon, déjà, arrêtons la mauvaise foi : Diablo 3 a une esthétique gothique, même si, en effet, il y a le style que l’on attribue désormais à la manière dont Blizzard font leurs jeux. Maintenant, on est six ans après la sortie, le titre est encore très joli, et tourne sur toutes les machines (sauf la Switch, la 360, et la PS3). Ensuite, le boulot sur les animations est assez remarquable tant elles sont stylisées et donnent de l’impact à chaque action (même récupérer une arme sur un présentoir est assez rigolo). Seule l’animation de roulade (exclusive aux versions consoles) est un peu faiblarde.

Ensuite, on récupère beaucoup d’équipements visuellement variés. Cela compense la désagréable impression de juste « débloquer des options » lorsque l’on monte des niveaux, sans jamais avoir la possibilité de s’investir durablement dans l’évolution de son personnage (vu qu’on ne peut pas « rater » son personnage). Diablo 3 maintient ainsi une progression continue avec des niveaux qui montent, à défaut d’augmenter des attributs ou débloquer des compétences que l’on choisit. C’est une vision qui va selon moi à l’encontre même des racines du hack’n slash, ce qui est d’autant plus drôle lorsqu’on sait que c’est Diablo qui a créé le genre.

Cependant, je dois bien admettre que ce débat, je n’ai pas envie de l’ouvrir, ou plutôt de le relancer parce que de toute façon, Diablo 3 est un excellent jeu. Bien réalisé, beau, varié, dynamique, rempli ras la gueule de contenu ; j’ai tout sauf envie de dire du mal du jeu qui m’a fait reprendre petit-à-petit goût à mon loisir favori. C’est quand même curieux je trouve que Diablo troisième du nom soit à la fois tout ce que je méprise, et aussi un des jeux qui m’a fait reprendre goût au jeu vidéo. Tout arrive. Moi, le grand pisse-froid devant le travail de Blizzard, qui courbe respectueusement l’échine face au travail fait pour rendre leur jeu fendard, car c’est bien ce qu’est Diablo 3 : un jeu marrant, qui donne envie de rester réveiller un peu plus longtemps pour vider un autre donjon, puis un autre, et encore un autre…

 

… Vous savez de quand ça date, le dernier jeu qui m’a fait rester éveiller devant la console plus longtemps que de raison ? Elex. Ça va bientôt faire un an, alors que c’était un jeu que j’attendais depuis trois ans. Alors oui, Diablo 3, c’est un intouchable, et les nostalgiques de Diablo 2 pourront trouver consolation dans les bras de Torchlight II, ou mieux, d’un autre intouchable : Path Of Exile. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, tout le monde il est content. Marcheur est revenu de loin, mais il est revenu.

Tags

A propos de l'auteur : Marcheur

Avatar

Enfant attardé de Kreia et d’Alfred de Musset. Pense que tout est narration, et répète sans cesse qu’il donne tout en dansant comme un ouf

16 Commentaires sur “Les Intouchables : Diablo 3 – Ultimate Evil Edition”

  1. Avatar Geralt dit :

    Du coup si je suis bien tu as la version PS4 et tu y a joué surout en « remote » avec ta Vita ?

    Je me reconnais pas mal de ce que tu dis sur le jeu. Je reviens toujours assez régulièrement sur Diablo III malgré que j’ai d’immenses souvenirs sur le II et que dans les derniers sortis je lui préfère Grim Dawn.
    Diablo III (si on compare à Grim Dawn) a ce côté où tu rentres rapidement dans le plaisir de jeu et du loot, je ne dis pas que c’est mieux ni que je préfère… mais je trouve que c’est vraiment flagrant.
    Pourtant j’adore Grim Dawn, mais ça fait un petit temps que je ne l’ai pas relancé.

    Faut pas oublier que pour moi en tout cas, il y un point qui joue beaucoup dans cette appréciation. C’est que j’ai la version GOG de Grim Dawn et vu que tout le monde possède la version Steam je n’ai jamais pu m’essayer à du multijoueur…
    Diablo III possède un foutu DRM, donc soit tu l’acceptes, soit tu n’y joues pas. :smile:
    Je précise que j’ai acheté le jeu à sa sortie par la hype, vu que j’adorais le II… actuellement je ne sais pas si je referais le même choix.

  2. Avatar kworld dit :

    Diablo III possède un foutu DRM, donc soit tu l’acceptes, soit tu n’y joues pas. :smile:

    J’ai fait le choix numéro 2 moi :smile: !
    Mais il faut dire que je n’ai jamais été un fana des jeux Blizzard (à part peut-être les Warcraft… Et encore…), ni des hack’n slash.

  3. Avatar Geralt dit :

    Diablo III possède un foutu DRM, donc soit tu l’acceptes, soit tu n’y joues pas. :smile:

    J’ai fait le choix numéro 2 moi :smile: !
    Mais il faut dire que je n’ai jamais été un fana des jeux Blizzard (à part peut-être les Warcraft… Et encore…), ni des hack’n slash.

    Chez Blizzard, je n’ai que Diablo III Reaper Of Souls + Starcraft II. Et j’ai fait ces achats il y a longtemps.
    Mais c’est pour ça, avec ma mentalité de maintenant, je ne suis pas certain du tout que je l’achèterais encore.
    Ceci dit, j’aurais pu jeter mon compte à la poubelle ! Je crois que j’ai fait ça pour mon compte Steam, ou alors il s’est tout simplement perdu dans les lymbes… :lol:

  4. Avatar Marcheur dit :

    Geralt L’idée de jouer en remote play à mes jeux PS4 me plaît énormément, mais tu veux savoir le blèm’ ? J’habite à la campagne avec une connexion… une connexion de merde, le mot est faible je te jure, j’ai essayé Bloodborne sur la Vita et c’était à la fois fascinant (Bloodborne en mobile, bordel) et frustrant parce que artefacts + lag.

    Enfin, Diablo 3 c’est de la balle pour ce que tu dis : tu le lances, tu lâches pas parce que la physique est rigolote et quand tu appuies sur un bouton, des trucs meurent, et c’est génial.

  5. Avatar Geralt dit :

    @Geralt L’idée de jouer en remote play à mes jeux PS4 me plaît énormément, mais tu veux savoir le blèm’ ? J’habite à la campagne avec une connexion… une connexion de merde, le mot est faible je te jure, j’ai essayé Bloodborne sur la Vita et c’était à la fois fascinant (Bloodborne en mobile, bordel) et frustrant parce que artefacts + lag.

    Que je comprenne ces deux jeux là nécessitent une connexion permanente sur console pour y jouer ? Ou alors tu parles juste du remote avec la Vita ?
    Enfin pour Diablo III, si c’est comme sur PC je ne suis pas étonné.
    Et sinon si la connexion n’est pas permanente… C’est que du coup ça passe forcément par internet avant de revenir sur ta Vita ??
    En local t’es pas sensé avoir ces soucis en fait, donc ça semble être casse bonbons.

  6. Avatar Marcheur dit :

    Non je parle du remote play de la Bida.
    Et tiens toi bien : zéro connexion obligatoire pour Diablo III sur console. Entre ça et la roulade qui est exclusive à la plateforme, Diablo III ça se joue au pad sur une console :cool:

  7. Sale hérétique !
    Un hack & slash sur console ? Sérieusement ?

    Si on ne peut pas entendre 479 clics à la minute, c’est pas un H&S.
    Franchement… sur console… Pfff… :gerbe:

  8. Avatar Marcheur dit :

    Sale hérétique !
    Un hack & slash sur console ? Sérieusement ?

    Si on ne peut pas entendre 479 clics à la minute, c’est pas un H&S.
    Franchement… sur console… Pfff… :gerbe:

    Sale hérétique !
    Un Hack & Slash à connexion obligatoire ? Sérieusement ?

    Si on ne peut pas éviter le lag en plein combat quand on a une connexion de merde, ce n’est pas un Hack’n’Slash.
    Franchement… le lag… Pfff… :gerbe:

    (PS : Le jour où ils fournissent clavier souris sur console, j’y vais pour les FPS, Hack’n’Slash et autres :cool: )

  9. Bah déménage bon sang !
    J’habite dans un patelin de 700 péquenots et je suis en VDSL2 à 7Mo/sec.
    Flûte alors !

  10. Avatar Marcheur dit :

    Bah déménage bon sang !
    J’habite dans un patelin de 700 péquenots et je suis en VDSL2 à 7Mo/sec.
    Flûte alors !

    22 piges, étudiant.
    Mais sur le point de devenir Lillois donc l’horizon se dégage :cool:

  11. Merci de m’avoir donné un coup de vieux, ça me manquait.

  12. Avatar Marcheur dit :

    Merci de m’avoir donné un coup de vieux, ça me manquait.

    Désolé Navarre, mon tour viendra aussi :cry:

  13. Avatar flofrost dit :

    Le coup de vieux tu le prends de plein fouet quand tu reçois un courrier faisant le point sur ta cotisation retraite…En plus vu que je suis un veinard, je me suis rendu compte que la boite d’intérim pour laquelle j’ai le plus travaillé à dû « malencontreusement » oubliée de me déclarer, du coup je suis parti pour tafer au delà des 70 ans si je veux avoir la retraite à taux plein :destroy:

    Dans une trentaine d’année, si vous voyez un petit vieux qui deale du shit, ce sera moi, hésitez pas à venir me voir, je vous ferais un prix d’ami :razz:

  14. Avatar Geralt dit :

    Ah ça troll sec ! :smile:
    Le coup de la roulade… j’avoue que je n’ai jamais testé Diablo III sur console mais le fait de l’ajouter c’est surtout parce que justement le gameplay PC n’en a pas vraiment besoin.
    Avec… pour moi c’est juste un autre jeu, un genre de Victor Vran (c’est le premier qui me vient dans l’esprit là).

    Sinon pour le coup du clavier/sourirs sur console ça s’est déjà fait par le passé si je dis pas de conneries !
    Remarque on a bien eu Age Of Empires II sur PS2… :oops:
    Hérésie nous sommes d’accord. :smile:

    Et bien sûr que la connexion permanente c’est vraiment chiant même avec une bonne connexion. Pire… avec une bonne connexion ça devient même acceptable comme pratique ! Alors que non ça ne l’est pas du tout, mais ça c’est leur DRM justement.
    On peut arguer sur Path Of Exile a ça aussi, mais il est uniquement multijoueur lui non, du coup ça fait sens ?

    Par contre effectivement sur Grim Dawn et autres H&S je m’éclate très bien en solo. Mais à l’heure actuelle je ne suis pas du tout sûr que ce soit le cas sur Diablo III… Presque systématiquement je suis en multijoueur. En solo je ne tiendrais pas aussi longtemps en jeu.

  15. Avatar AbounI dit :

    Le coup de vieux tu le prends de plein fouet quand tu reçois un courrier faisant le point sur ta cotisation retraite…En plus vu que je suis un veinard, je me suis rendu compte que la boite d’intérim pour laquelle j’ai le plus travaillé à dû « malencontreusement » oubliée de me déclarer, du coup je suis parti pour tafer au delà des 70 ans si je veux avoir la retraite à taux plein :destroy:

    Dans une trentaine d’année, si vous voyez un petit vieux qui deale du shit, ce sera moi, hésitez pas à venir me voir, je vous ferais un prix d’ami :razz:

    Dans 30 ans, le shit, ce sera en vente libre. :razz:

  16. Avatar Toupilitou dit :

    Le coup de vieux tu le prends de plein fouet quand tu reçois un courrier faisant le point sur ta cotisation retraite…En plus vu que je suis un veinard, je me suis rendu compte que la boite d’intérim pour laquelle j’ai le plus travaillé à dû « malencontreusement » oubliée de me déclarer, du coup je suis parti pour tafer au delà des 70 ans si je veux avoir la retraite à taux plein :destroy:

    Dans une trentaine d’année, si vous voyez un petit vieux qui deale du shit, ce sera moi, hésitez pas à venir me voir, je vous ferais un prix d’ami :razz:

    Dans 30 ans, le shit, ce sera en vente libre. :razz:

    Ah merde… Ça l’est pas déjà ? :roll:


Connectez-vous pour laisser un commentaire

Groupe Steam

Derniers commentaires

Aller à la barre d’outils